Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

En direct de Davos - Bertrand Badré : "L'heure est à l'optimisme, c'est là qu'il faut commencer à être prudent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Nous travaillons pour les GAFA, nous devons donc être rémunérés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Inutile de se déclarer candidat avant le congrès, ce n'est pas un casting"

En savoir plus

FOCUS

Namibie : des communautés massacrées au début du 20e siècle demandent réparation à l’Allemagne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Dilma Rousseff : "Le procès de Lula est truffé d'erreurs"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mélanie Thierry bouleversante dans "La douleur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mike Pence, messianique devant la Knessset"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le 48ème forum de Davos ouvre ses portes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merci qui? Merci François Hollande"

En savoir plus

FRANCE

Quatre islamistes radicaux présumés interpellés à Paris et en région parisienne

© Philippe Huguen, AFP. Archives. | Les enquêteurs surveillaient les suspects en raison de soupçons sur un "possible projet d'attentat" .

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2016

Quatre islamistes radicaux présumés ont été interpellés mercredi à Paris et en Seine-Saint-Denis par la police à l'issue d'une enquête en raison de soupçons sur un "possible projet d'attentat".

Quatre individus, des islamistes radicaux présumés, ont été interpellés mercredi 16 mars à Paris et en Seine-Saint-Denis, puis placés en garde à vue, sans toutefois qu'un projet d'attentat "imminent" puisse, à ce stade, leur être imputé, selon plusieurs sources policières citées par l’AFP.

Il s'agit de trois hommes et d'une femme, dont l'un était d'ailleurs assigné à résidence dans le cadre de l'état d'urgence instauré après les attentats du 13 novembre.

"Le niveau de la menace reste très élevé. On l'a vu encore ces dernières heures à Bruxelles. On peut le voir avec ces arrestations", a commenté le président François Hollande à son arrivée au Salon du livre à Paris. "Nous devons avoir la plus grande vigilance", a-t-il ajouté.

Un des quatre islamistes présumés était soupçonné de préparer des "actions violentes en France", a indiqué de son côté déclaré Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur a toutefois appelé à la "prudence" sur les informations faisant état d'un projet d'attentat "imminent".

Ils ont été arrêtés à l'issue d'une enquête de la Direction générale de la sécurité intérieure (DSGI). Les enquêteurs les surveillaient en raison de soupçons sur un "possible projet d'attentat" mais la menace n'a pas été étayée pour l'instant par des éléments matériels.

Si aucune arme n'a été retrouvée lors des perquisitions, du matériel informatique et des supports numériques ont été saisis et doivent être analysés.

Les suspects étaient mercredi après-midi en garde à vue au siège de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a-t-on précisé de mêmes sources.

Avec AFP  

Première publication : 16/03/2016

  • ATTENTATS DE PARIS

    La "police des polices" belge pointe des "manquements" dans le suivi des jihadistes du 13-Novembre

    En savoir plus

  • ATTAQUES À PARIS

    Attentats de Paris : Salah Abdeslam a passé trois contrôles de police pendant sa fuite

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Belgique : la police déjoue une série d'attentats qui visait Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)