Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le brio", Camelia Jordana sur la voie de l’éloquence

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les espoirs déçus des Tunisiens de Bir Ali, 7 ans après la révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Uber piraté massivement

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"TPIY, dernier acte"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Émoticône hijab : la victoire de Rayouf Alhumedhi, lycéenne saoudienne

En savoir plus

FRANCE

Jean-François Copé : "Maintenant on ne peut plus reculer"

© Capture d'écran, RFI | Jean-François Copé, mardi 15 mars 2016, dans l'émission Mardi Politique.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2016

Candidat à la primaire de la droite et du centre, le député de Seine-et-Marne, Jean-François Copé, était l'invité de Mardi Politique. Il y évoquait sa vision pour la France, sa position sur la loi travail et son désir de gouverner par ordonnances.

L'invité de Mardi politique était Jean-François Copé, député de Seine-et-Marne et candidat à la primaire de la droite et du centre. Il était interrogé par Véronique Rigolet pour RFI, Roselyne Febvre pour France 24 et Alain Auffray pour Libération.

Première publication : 16/03/2016

  • MARDI POLITIQUE

    Aurélie Filippetti : "La parité est le seul moyen de combattre le machisme en politique"

    En savoir plus

  • MARDI POLITIQUE

    Nicolas Bay, secrétaire général du FN : "On a dépassé le seuil de saturation"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Didier Guillaume, sénateur de la Drôme: "Emmanuel Macron fait du bien à la gauche"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)