Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Moyen-Orient

Des factions kurdes de Syrie annoncent une région fédérale dans le Nord

© Delil Souleiman, AFP | Un homme agite l'emblème du PYD lors d'une manifestation à Qamishli le 4 février 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2016

Des factions kurdes dont le PYD, principal parti kurde de Syrie, ont annoncé l'établissement d'une région fédérale dans les zones qu'ils contrôlent dans le nord de la Syrie. Régime syrien et opposition ont rejeté la création de cette région.

Diverses factions kurdes syriennes, dont le PYD, principal parti kurde de Syrie lié au PKK, ont annoncé jeudi 17 mars l'établissement d'une région fédérale dans les zones sous leur contrôle dans le nord du pays.

"Le système fédéral a été approuvé pour la région Rojava [Kurdistan syrien] - Nord de la Syrie", a affirmé Sihanouk Dibo, un responsable du PYD, à l'issue d'une réunion à Rmeilane dans le nord-est de la Syrie.

L'unification des trois "cantons" kurdes, Afrine, Kobané et Jaziré, en plus des régions récemment conquises par les forces kurdes dans le nord syrien, représenterait un pas de plus vers l'auto-détermination. Mais les Kurdes font valoir le fait que leur projet est fondé sur une base "territoriale" et non "ethnique", puisque le projet de région fédérale est soutenu par des représentants de la population arabe et d'autres minorités dans ces zones.

Des conseils dont la mission sera de définir les contours de cette région et la nature de ce système seront formés dans la journée, ont précisé ces responsables.

Les États-Unis ont prévenu mercredi qu'ils ne reconnaîtraient pas la création d'une région unifiée et autonome kurde en Syrie, qui rencontre aussi l'hostilité de la Turquie voisine.

Le régime et l'opposition syrienne, qui prennent part actuellement à des négociations indirectes à Genève dont les Kurdes sont exclus, ont chacun rejeté cette annonce et l'établissement d'une région fédérale dans le nord du pays.
 

Avec AFP

 

Première publication : 17/03/2016

  • SYRIE

    En Syrie, avec les combattants kurdes à l'assaut de la ville stratégique de Shedade

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les Kurdes avancent en Syrie, escalade verbale entre la Turquie et la Russie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : les Kurdes, incontournables sur le terrain, écartés des négociations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)