Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au gabon, retour au calme mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

Moyen-Orient

John Kerry accuse l'EI de commettre des "génocides" contre les minorités en Irak et en Syrie

© Jim Watson, AFP | "L'EI est aussi responsable de crimes contre l'humanité", a affirmé John Kerry jeudi 17 mars 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2016

Le secrétaire d'Etat américain a qualifié, jeudi, de "génocides" les massacres perpétrés par l’EI contre les minorités chrétienne, yazidi et chiite en Irak et en Syrie. Washington se dit même prêt à aider la CPI à rassembler des preuves.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry a déclaré, jeudi 17 mars, que les massacres perpétrés par l’organisation État islamique (EI) contre les minorités chrétienne, yazidi et chiite en Irak et en Syrie étaient des génocides.

"L'EI affirme lui-même qu'il commet des génocides, des faits confirmés par son idéologie et par ses actions, par ce qu'il dit, par ce qu'il croit et ce qu'il fait", a insisté le secrétaire d'État.

Et d’ajouter : "l'EI est aussi responsable de crimes contre l'humanité et de nettoyage ethnique contre ces mêmes groupes, et dans certains cas contre d'autres musulmans sunnites, contre les Kurdes et d'autres minorités", a-t-il ajouté.

Plus tard dans la soirée, la Maison Blanche s'est même dite prête à coopérer avec des enquêteurs indépendants. "Les États-Unis coopèreront avec des efforts indépendants pour enquêter sur un génocide", a déclaré le porte-parole Josh Earnest, ajoutant que Washington souhaitait aider la Cour pénale internationale (CPI) à rassembler des preuves.

Le centre Simon Wiesenthal, qui recense les génocides, s'est réjoui de cette annonce : "Nous renouvelons notre appel aux autorités américaines pour qu'elles mettent les Yazidis et les chrétiens au sommet de la liste dans les demandes d'immigration dans notre pays", a-t-il indiqué.

"Pour ces communautés il s'agit d'enjeux existentiels", selon Kerry

En mars de l'année dernière, les enquêteurs des Nations unies avaient déjà mis en garde sur le fait que l'EI essayait d'anéantir les Yazidis, une minorité religieuse qui puise les origines de sa foi dans le mazdéisme iranien et le culte de Mithra.

"Mon but aujourd'hui est d'affirmer que selon moi l'EI est responsable de génocides contre des groupes dans les zones qu'il contrôle, notamment les Yazidis, les chrétiens et les musulmans chiites, a encore dit John Kerry. Pour ces communautés il s'agit d'enjeux existentiels, donc nous devons garder en tête qu'après tout la meilleure réponse à un génocide est une réaffirmation du droit fondamental à survivre."

Le secrétaire d'État a fait cette annonce après que le Congrès eut déjà voté de son côté pour déclarer que les massacres commis par l'EI constituaient des génocides.

Un responsable du département d'Etat a cependant noté, sous condition d'anonymat, que l'annonce faite par John Kerry ne changerait pas le statut des demandes des réfugiés en provenance de Syrie. Mais il a souligné que ceux-ci bénéficiaient déjà d'un traitement de faveur car les atrocités du groupe EI sont connues depuis longtemps.

Avec AFP
 

Première publication : 17/03/2016

  • SYRIE

    Vidéo : sur le front syrien avec les Sanadid, combattants sunnites en guerre contre l’EI

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La coalition internationale bombarde des installations d'armes chimiques de l'EI

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La chaîne britannique Sky News affirme avoir mis la main sur les noms de 22 000 jihadistes de l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)