Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Afrique

Présidentielle au Bénin : "Ce second tour est la dernière opération de Boni Yayi"

© Pius Utomi Ekpei, AFP | Un partisan de l'ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki lors de la campagne électorale béninoise, à Cotonou le 4 mars 2016.

Texte par Guillaume GUGUEN

Dernière modification : 20/03/2016

En dépit de leurs parcours différents, les deux candidats en lice, dimanche, pour le second tour de l’élection présidentielle au Bénin ont été amenés dans le jeu politique par le chef d’État sortant, Thomas Boni Yayi. Analyse.

Le Premier ministre sortant Lionel Zinsou et l'homme d'affaires Patrice Talon s'affrontent dimanche lors du second tour de l'élection présidentielle béninoise, pour succéder au chef de l'État Thomas Boni Yayi qui se retire après deux mandats, conformément à la Constitution. Banquier d’affaire, normalien, Zinsou, 61 ans, fait figure de technocrate face à son rival de quatre ans son cadet, l'ex "roi du coton", qui défend une image d’entrepreneur audacieux et flamboyant.

Lors du premier tour de cette élection, qui s'est déroulée dans le calme le 6 mars, trente-trois candidats, un record, s’étaient présentés. Zinsou est arrivé en tête, suivi de très près par Patrice Talon (27,11 % contre 23,52 %).

Patrice Talon, un des plus influents hommes d’affaire du pays, bénéficie, pour le second tour, du précieux soutien de 24 candidats du premier tour, dont Sébastien Ajavon, l'autre homme d'affaires candidat, qui a fait fortune dans l'agro-alimentaire et qui s'était imposé comme le troisième homme du premier tour en obtenant 22 % des voix. Quelque 4,7 millions d'électeurs sont appelés aux urnes, dimanche, pour départager les deux hommes.

Cédric Mayrargue, expert de la vie politique béninoise au pôle de recherche Les Afriques dans le monde (LAM), a répondu aux questions de France 24 sur les enjeux du scrutin.

F24 : Quels sont les enjeux du second tour de l’élection présidentielle ?

Cédric Mayrargue : On n’est pas dans la logique d’un changement radical. Zinsou et Talon ont des personnalités différentes mais on peut les décrire tous les deux comme des créations politiques de Boni Yayi. Zinsou, qui est présenté comme le candidat de la continuité, a été nommé Premier ministre par Yayi. C’est également Yayi qui a permis à Talon d’émerger politiquement en faisant de lui son adversaire numéro un. On peut dire que ce second tour est la dernière opération de Yayi.

Le résultat de l’élection présidentielle pourrait-il occasionner des troubles ?

Vu les résultats du premier tour, le rapport de forces, et les appels à voter Talon, la logique mathématique voudrait que ce dernier l’emporte. Mais le contraire peut aussi se produire et ça serait plutôt si Zinsou passe avec 51 % que des tensions pourraient apparaître.

Comment expliquer la réussite de ces processus électoraux au Bénin depuis le début des années 1990 ?

Tous les principaux acteurs politiques ont accepté les règles du jeu parce que ce jeu leur permettait justement d’accéder à tour de rôle ou simultanément aux responsabilités. On est également dans un système très fluide où les notions de majorité et d’opposition sont très plastiques, où l’on passe facilement d’un camp à un autre. Enfin, le Bénin est un pays avec peu de ressources qui n’est pas l’objet d’interventions extérieures.

 

Première publication : 19/03/2016

  • BÉNIN

    Présidentielle au Bénin : vers un duel Zinsou-Talon au second tour

    En savoir plus

  • BÉNIN

    Les Béninois aux urnes pour l'élection présidentielle

    En savoir plus

  • le journal de l'Afrique

    Fin de campagne électorale au Bénin, 33 candidats en lice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)