Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ?

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

Amériques

Décès de Rob Ford, turbulent ex-maire de Toronto

© Geoff Robins, AFP | Rob Ford avait été diagnostiqué en 2014 d'un liposarcome malin, une rare forme de cancer.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2016

Rob Ford, l'ex-maire de la ville canadienne de Toronto est décédé des suites d'un cancer, à l'âge de 46 ans. Cet excentrique politicien doit sa notoriété mondiale à ses frasques liées à son goût prononcé pour l'alcool et pour différentes drogues.

Rob Ford, l'ex-maire de Toronto mondialement connu pour ses abus d'alcool et de drogues, est mort, mardi 23 mars, à l'âge de 46 ans des suites d'un cancer rare de l'abdomen, a annoncé sa famille.

Cet homme politique avait renoncé à se présenter à sa propre succession en 2014 après avoir appris qu'il était atteint d'un liposarcome malin. Cette forme rare du cancer se manifeste par une tumeur logée le plus souvent dans les tissus adipeux.

Rob Ford a été maire de Toronto, la plus grande ville du Canada, de 2010 à 2014. Il a été élu à ce poste en surfant sur un discours populiste, qui a séduit la classe moyenne des banlieues, rappelait "Le Monde" en 2013.

Rob Ford, maire de Toronto et fumeur de crack

Mais, l'édile doit sa notoriété mondiale à ses frasques. Il a été filmé à de nombreuses reprises en état d'ébriété avancée et même en train de consommer de la drogue. Rob Ford a d'ailleurs reconnu avoir fumé du crack alors qu'il était maire de Toronto.

La multiplication des scandales et l'ouverture, en 2013, d'une enquête policière pour usage de stupéfiants avait poussé le conseil municipal de Toronto à faire pression pour qu'il démissionne. Rob Ford a toujours refusé de céder et était entré en guerre ouverte contre son conseil municipal.

Il a néanmoins accepté de suivre une cure de désintoxication... pour mieux pouvoir se représenter en 2014. Mais le diagnostic du cancer, à deux mois des élections, l'a obligé à se retirer de la vie politique pour suivre un traitement lourd.

Première publication : 22/03/2016

  • CANADA

    Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • CANADA

    Le maire de Toronto Rob Ford privé de ses pouvoirs exécutifs

    En savoir plus

  • CANADA

    Envers et contre tous, le maire de Toronto s'accroche à son poste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)