Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

EUROPE

Attentats de Bruxelles : les frères El Bakraoui identifiés, un suspect toujours en fuite

© Belgian Federal police, AFP | Les deux suspects à gauche de l'image tirée des caméras de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles-Zaventeem ont été identifiés. Le dernier, à droite, est activement recherché.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/03/2016

Au lendemain des attentats de Bruxelles, la police belge a identifié Brahim El Bakraoui comme l’un des auteurs des attaques à l’aéroport. Son frère Khalid a pour sa part commis l’attentat dans le métro.

La police belge a confirmé, mercredi 23 mars, que les frères bruxellois El Bakraoui figurent bien parmi les auteurs des attentats de Bruxelles, qui ont fait la veille 31 morts et 270 blessés, selon un dernier bilan provisoire.

"L'auteur au milieu de la photo [extraite des vidéos de caméras de surveillance, NDLR], qui est l'un des deux kamikazes, a été identifié grâce à ses empreintes : il s'agit de Brahim El Bakraoui né à Bruxelles le 9 octobre 1986, de nationalité belge", a déclaré le procureur Frédéric Van Leeuw.

"Il a déposé un grand sac puis il est parti avant les explosions"

L’identité des deux hommes également présents sur ces images vidéos n’est en revanche toujours pas connue : "Le second kamikaze, à gauche sur la photo, n'a pas encore été identifié. Le troisième suspect vêtu d'une veste claire et portant un chapeau est en fuite."

"Il a déposé un grand sac puis il est parti avant les explosions. Son sac contenait la charge explosive la plus importante. Peu après l'arrivée des services de déminage de la Défense, ce sac a explosé en raison de la grande instabilité des explosifs. Aucune personne n'a été blessée", a également décrit le procureur.

Contrairement aux informations de la RTBF, selon lesquelles l’un des deux kamikazes aurait été le deuxième frère El Bakraoui, Khalid, les autorités ont annoncé que ce dernier a été identifié comme l’auteur de l’attaque dans le métro de Bruxelles.

Qui sont les frères El Bakraoui, kamikazes du groupe État islamique ?

Un testament glaçant

La police a pu progresser dans l’enquête grâce à des informations fournies par un chauffeur de taxi qui a transporté les trois hommes du quartier bruxellois de Schaerbeek à l'aéroport - qui restera fermé jusqu'au samedi 26 mars. Une perquisition a eu lieu dans une maison de cette zone où 15 kilos d’explosifs, ainsi que 150 litres d’acétone, des détonateurs et des valises remplies de clous et de vis ont été retrouvés.

Dans une poubelle, les enquêteurs ont également découvert un ordinateur dans lequel était enregistré le testament de Brahim El Bakraoui. Il y explique que se sentant traqué, il ne savait "plus quoi faire". Dans ce document, le Belge de 29 ans affirme également "être dans la précipitation", "ne plus savoir quoi faire", "être recherché de partout" et "ne plus être en sécurité" comme l'a dévoilé ce mercredi Frédéric Van Leeuw, le procureur fédéral belge.

Une autre personne dont l’identité n’a pas été révélée a également été interpellée dans la soirée.

Un peu plus tôt dans la matinée, des médias belges avaient annoncé l’arrestation de Najim Laachraoui, un homme âgé de 25 ans déjà recherché pour sa participation présumée aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, avant de la démentir. Également connu sous la fausse identité de Soufiane Kayal, cet homme parti en Syrie en février 2013 est soupçonné d'avoir été en liaison téléphonique avec certains membres du commando des attaques de Paris et de Saint-Denis.

L’homme a été contrôlé sous sa fausse identité le 9 septembre dernier, à la frontière austro-hongroise, en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, un Algérien de 35 ans abattu par la police la semaine dernière à Forest, en Belgique.

Une minute de silence en mémoire des victimes

Première publication : 23/03/2016

  • BELGIQUE

    Ce que l'on sait des attentats de Bruxelles

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Vidéo : images amateur du chaos à l'aéroport Zaventem quelques secondes après les explosions

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE BRUXELLES

    Le renforcement de la sécurité en France est-il efficace ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)