Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Moyen-Orient

Les États-Unis frappent un camp d'Al-Qaïda au Yémen, des dizaines de morts

© Ahmad Al-Basha, AFP | Heurts entre forces loyales au président yéménite et forces houthies, le 21 mars 2016 à Taez, au Yémen.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/03/2016

Des frappes américaines visant un camp d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique ont fait des dizaines de morts mardi au Yémen. Selon le porte-parole du Pentagone, plus de 70 combattants s'y trouvaient.

Les États-Unis ont bombardé, dans la matinée de mardi 22 mars, un camp d'entraînement d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (Aqpa), dans une région montagneuse du Yémen, faisant des "dizaines" de morts, selon un porte-parole du Pentagone.

Selon Peter Cook, plus de 70 combattants d'Aqpa utilisaient ce camp, dont la localisation exacte n'a pas été divulguée. "Les forces américaines évaluent encore le résultat de ce bombardement", a précisé le porte-parole, mais "notre premier bilan est que des dizaines de combattants d'Aqpa ont été supprimés du champ de bataille."

>> À lire sur France 24 : La guerre oubliée du Yémen, entre crise humanitaire et péril jihadiste

"Cette frappe porte un coup à la capacité d'Aqpa d'utiliser le Yémen comme base pour des attaques contre des Américains et illustre notre engagement à vaincre Al-Qaïda et à le priver d'un havre sûr", a poursuivi Peter Cook.

Des sources au Yémen avaient indiqué plus tôt que la coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite avait mené des raids aériens sur un camp d'entraînement d'Al-Qaïda à Hajr, à l'ouest de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout que le groupe extrémiste a conquis en avril 2015. Ces raids auraient fait des "dizaines de morts et de blessés".

Jihadistes blessés

Des sources tribales dans la région ont indiqué à l'AFP qu'une série de frappes avait touché le camp d'entraînement et que des jihadistes blessés avaient été hospitalisés à Moukalla.

Des dizaines de membres d'Al-Qaïda se sont précipités vers l'hôpital de la ville pour donner leur sang afin de soigner les blessés, ont indiqué des habitants.

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 pour soutenir le gouvernement de ce pays contre des rebelles houthis qui ont conquis de vastes pans du territoire. Cette guerre a favorisé l'expansion des mouvements jihadistes comme Al-Qaïda et le groupe État islamique (EI).

La coalition arabe a commencé à viser les jihadistes pour la première fois la semaine dernière dans la deuxième ville du pays, Aden, dans le sud du pays.

Avec AFP

Première publication : 23/03/2016

  • YÉMEN

    La coalition de l'Arabie saoudite a tué deux fois plus de civils que les autres forces au Yemen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Au moins 41 morts dans des raids de la coalition arabe sur un marché au Yémen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    La guerre oubliée du Yémen, entre crise humanitaire et péril jihadiste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)