Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Moyen-Orient

Les États-Unis frappent un camp d'Al-Qaïda au Yémen, des dizaines de morts

© Ahmad Al-Basha, AFP | Heurts entre forces loyales au président yéménite et forces houthies, le 21 mars 2016 à Taez, au Yémen.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/03/2016

Des frappes américaines visant un camp d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique ont fait des dizaines de morts mardi au Yémen. Selon le porte-parole du Pentagone, plus de 70 combattants s'y trouvaient.

Les États-Unis ont bombardé, dans la matinée de mardi 22 mars, un camp d'entraînement d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (Aqpa), dans une région montagneuse du Yémen, faisant des "dizaines" de morts, selon un porte-parole du Pentagone.

Selon Peter Cook, plus de 70 combattants d'Aqpa utilisaient ce camp, dont la localisation exacte n'a pas été divulguée. "Les forces américaines évaluent encore le résultat de ce bombardement", a précisé le porte-parole, mais "notre premier bilan est que des dizaines de combattants d'Aqpa ont été supprimés du champ de bataille."

>> À lire sur France 24 : La guerre oubliée du Yémen, entre crise humanitaire et péril jihadiste

"Cette frappe porte un coup à la capacité d'Aqpa d'utiliser le Yémen comme base pour des attaques contre des Américains et illustre notre engagement à vaincre Al-Qaïda et à le priver d'un havre sûr", a poursuivi Peter Cook.

Des sources au Yémen avaient indiqué plus tôt que la coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite avait mené des raids aériens sur un camp d'entraînement d'Al-Qaïda à Hajr, à l'ouest de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout que le groupe extrémiste a conquis en avril 2015. Ces raids auraient fait des "dizaines de morts et de blessés".

Jihadistes blessés

Des sources tribales dans la région ont indiqué à l'AFP qu'une série de frappes avait touché le camp d'entraînement et que des jihadistes blessés avaient été hospitalisés à Moukalla.

Des dizaines de membres d'Al-Qaïda se sont précipités vers l'hôpital de la ville pour donner leur sang afin de soigner les blessés, ont indiqué des habitants.

La coalition arabe intervient au Yémen depuis mars 2015 pour soutenir le gouvernement de ce pays contre des rebelles houthis qui ont conquis de vastes pans du territoire. Cette guerre a favorisé l'expansion des mouvements jihadistes comme Al-Qaïda et le groupe État islamique (EI).

La coalition arabe a commencé à viser les jihadistes pour la première fois la semaine dernière dans la deuxième ville du pays, Aden, dans le sud du pays.

Avec AFP

Première publication : 23/03/2016

  • YÉMEN

    La coalition de l'Arabie saoudite a tué deux fois plus de civils que les autres forces au Yemen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Au moins 41 morts dans des raids de la coalition arabe sur un marché au Yémen

    En savoir plus

  • YÉMEN

    La guerre oubliée du Yémen, entre crise humanitaire et péril jihadiste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)