Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

FRANCE

Jean-Marie Le Guen : "Les attaques ont pour but de nous terroriser et de nous diviser"

© Mardi politique - RFI, France 24 | Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/03/2016

Invité de de Mardi politique, Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé des Relations avec le Parlement, réagit aux attentats meurtriers à Bruxelles et revient sur la crise migratoire en Europe.

L'invité de Mardi politique était Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement. Il était interrogé par Valérie Gas pour RFI et Roselyne Febvre pour France 24.

Jean-Marie Le Guen : "il y a une campagne de terreur généralisée"

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat auprès du... par rfi

 

Jean-Marie Le Guen : "Le programme du FN est en carton-pâte"

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat auprès du... par rfi

Première publication : 24/03/2016

  • FRANCE

    Jean-François Copé : "Maintenant on ne peut plus reculer"

    En savoir plus

  • MARDI POLITIQUE

    Aurélie Filippetti : "La parité est le seul moyen de combattre le machisme en politique"

    En savoir plus

  • MARDI POLITIQUE

    Nicolas Bay, secrétaire général du FN : "On a dépassé le seuil de saturation"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)