Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Avignon s’offre Leopold Sédar Senghor

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Vidéo : le Cameroun utilise des drones pour lutter contre Boko Haram

© Reinnier Kaze, AFP | Des soldats camerounais en patrouille dans le nord du Cameroun, en novembre 2014.

Vidéo par Ben BARNIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/03/2016

Au Cameroun, l'armée est désormais dotée de drones pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. Ces engins légers ne sont pas utilisés pour frapper les cibles, mais pour repérer les positions des terroristes.

Dans son combat contre la secte islamiste Boko Haram, l’armée camerounaise a décidé de miser sur les nouvelles technologies. Elle utilise désormais des drones pour repérer les positions du groupe terroriste.

"On arrive, on essaie de balayer peut-être sur deux ou trois kilomètres aux environs. Nous avons des moyens de surveillance grâce aux mini-drones. Il y a aussi d'autres moyens que nous n'allons pas vous montrer", explique le Ministère de la Défense du Cameroun.

"Une sécurité de plus"

L’objectif pour les militaires du pays est de quadriller la frontière au Nord. Ce travail particulièrement délicat se fait conjointement avec les armées des pays voisins. Le drone est un outil pour enrichir l'arsenal des soldats engagés dans cette bataille. "Cela permet de réduire l'effort humain. C'est une sécurité supplémentaire. Cela ne veut cependant pas dire que ceux qui sont ici n'ont pas à assurer la sécurité, c'est une sécurité de plus", précise Didier Badjeck.

Malgré ces innovations technologiques et les moyens humains déployés dans les zones de conflit, les populations continuent de payer un lourd tribut .Depuis 2009, plus de 18 000 personnes ont été tuées par Boko Haram.

Première publication : 24/03/2016

  • CAMEROUN

    Au moins 19 morts dans un double attentat-suicide au nord-est du Cameroun

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Des attentats-suicides meurtriers attribués à Boko Haram ont frappé le Tchad et le Nigeria

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Une série d'attentats-suicides frappe un marché de l'Extrême-Nord du Cameroun

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)