Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Afrique

Vidéo : en Centrafrique, des ONG distribuent des radios aux villages isolés pour se protéger de la LRA

© Capture d'écran France 24 | Plusieurs ONG ont installé des réseaux de radios dans le sud-est de la Centrafrique pour permettre aux villages isolés de signaler des attaques de la LRA.

Texte par Anthony FOUCHARD

Dernière modification : 24/03/2016

En Centrafrique, face à la recrudescence des attaques et enlèvements perpétrés par l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), des ONG ont mis en place des radios et distribué des téléphones satellites aux villages isolés.

Dans le sud-est de la Centrafrique, à la frontière avec le Soudan du Sud et la RD Congo, le quotidien est rythmé par les attaques et enlèvements perpétrés par l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). Ce groupe de rebelles ougandais, mené par Joseph Kony et qui sévit en Centrafrique, a enlevé plus de 200 personnes, dont cinquante enfants, depuis début 2016, selon l'ONG Invisible Children.

Pour protéger les habitants isolés dans la brousse, plusieurs ONG ont mis en place des réseaux de radios et ont distribué des téléphones satellites aux chefs des villages éloignés. Les actions de prévention sont coordonnées à Obo (sud-est). Depuis ce village, Joannick, opérateur radio pour Invisible Children, appelle tous les matins les villages alentour pour s’assurer que tout va bien.

La LRA continue de frapper dans la région malgré les actions des forces spéciales américaines, des soldats ougandais et de l'armée centrafricaine. Ce sont eux qui interviennent si une attaque est signalée. "Généralement ces renseignements nous sont fournis par l'armée américaine ou bien nos amis de l'UPDF [les soldats ougandais NDLR], ou bien les chasseurs et les villageois. Donc automatiquement, on réagit et on fait des patrouilles. Soit légères à pied, soit en véhicule, soit héliportées [par hélicoptère]", explique à France 24 le capitaine de l’armée centrafricaine Grâce à Dieu Petro-Koni-Zézé.

Pour les villageois, même si les réseaux de radio ne permettent pas d’éliminer la LRA, ils leur permettent au moins de "prendre leurs dispositions" en cas d'attaque imminente. L’ONU estime que la LRA, née en 1980, serait responsable de la mort de plus de 100 000 personnes.
 

Première publication : 24/03/2016

  • CENTRAFRIQUE

    Présidentielle en Centrafrique : victoire de Faustin-Archange Touadéra avec 62,71 % des voix

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : l'ONU révèle un nouveau scandale d'abus sexuel sur mineurs

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Centrafrique : le chef rebelle Kony est-il prêt à la reddition ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)