Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

SPORT

Attentats de Bruxelles : un ex-international de basket, blessé, témoigne

© Capture d'écran France 2 | Sébastien Bellin a été touché aux jambes lors des attentats de Bruxelles, mardi 22 mars.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2016

Rescapé de l'attentat terroriste de l'aéroport international de Bruxelles, l'ancien international belge de basket Sébastien Bellin a été touché aux jambes par les deux explosions. Il témoigne.

Quelques jours après les attaques sanglantes qui ont frappé Bruxelles, le mardi 22 mars, la Belgique panse toujours ses plaies. Parmi les nombreux blessés, Sébastien Bellin. Cet ancien international de basket-ball, touché aux jambes lors des attaques perpétrées à l'aéroport international de Bruxelles, est devenu un symbole, notamment aux États-Unis, où ses témoignages passent en boucle depuis 48 heures. Et pour cause : la photo de l'ancien pivot de l'université d'Oakland, 2,06 m, gisant au sol de l'aéroport après les explosions, a fait le tour du monde.

Sébastien Bellin, très sollicité malgré les nombreuses interventions qu'il a subies, s'est exprimé dans plusieurs médias. "Je me suis envolé, sur 15 ou 20 mètres. Mes 115 kilos soufflés comme un oreiller de plumes... C'est tout simplement ahurissant !", racontait-il jeudi au quotidien Le Soir, depuis son lit d'hôpital.

"Après avoir entendu une première explosion près de la pharmacie du hall des départs, je me suis mis à courir [...] mais ce n’était pas une bonne idée. Je le sais maintenant. Car on m’a tiré dessus. À la kalachnikov, sûrement. Je n’ai pas vu d’où ça venait car j’étais obnubilé par ma fuite. Je me suis affalé, touché à la hanche", relate-t-il dans le journal belge.

Interrogé par l'émission américaine Good Morning America, d'ABC News, l'ancien sportif de haut niveau continue son récit : "Durant tout ce temps, je me disais : 'Je vais y arriver, je vais y arriver, je vais y arriver...' [...] Mais ce n'est que lorsque je me suis retrouvé dans l'ambulance que j'ai su que j'étais sauvé."

Sébastien Bellin, 37 ans, reste plus d'une heure allongé au sol, les jambes broyées, un garrot de fortune posé par une autre victime. Et c'est ce "sauveur", tel qu'il le définit, qui l'aidera finalement à rejoindre la sortie en le transportant sur un charriot à bagages.

"Il y a toujours des fragments de bombe à l'intérieur de lui. Il a très mal, mais il a dit que ce n'est rien comparé à ce qui est arrivé aux autres gens. Il dit qu'il a eu de la chance", écrivait son épouse Sara via Facebook, quelques heures après le drame. Une première étape pour le géant belge, à qui il reste toutefois un long chemin pour reprendre le fil de son existence.

 

Première publication : 25/03/2016

  • BELGIQUE

    Attentats de Bruxelles : Mourad Laachraoui condamne les actes de son frère Najim

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Trois suspects arrêtés lors d'une opération à Bruxelles en lien avec l'attentat déjoué en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Abdeslam a accusé Abaaoud d’être "responsable" des attentats de Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)