Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

SPORT

Rugby : un joueur italien contrôlé positif à... 11 substances dopantes

© Glyn Kirk, AFP | Davide Vasta, un rugbyman italien, a été contrôlé positif à 11 substances dopantes, un record.

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 25/03/2016

Davide Vasta, un joueur de rugby italien, a été contrôlé positif à 11 substances dopantes. Un record que n'a pas manqué de souligner la presse italienne, vendredi. Sans surprise, le joueur a été suspendu à titre conservatoire.

À défaut de Grand Chelem sur les pelouses du VI Nations, l'Italie peut désormais se targuer de sa performance en termes de dopage. Un joueur de rugby transalpin évoluant en Serie B italienne (3e divison), Davide Vasta, a été contrôlé positif à 11 susbtances interdites différents lors d'un contrôle sanguin, a-t-on appris vendredi dans la presse italienne.

Le contrôle, mené par les instances hors compétition, a confirmé que le joueur de l'Amatori Catania avait ingéré de nombreux produits interdits, pour la plupart des anabolisants comme de la testostérone, du méthandrosténolone, de la mestérolone ou de la nandrolone.

Suspendu à titre conservatoire

Davide Vasta aurait également été contraint de prendre une substance – elle aussi interdite – afin de "redimensionner [ses] glandes mammaires", a expliqué le quotidien italien La Gazzetta dello Sport.

Le troisième ligne, sans surprise, a été suspendu à titre conservatoire. Le club, lui, assure qu'il est "totalement étranger à ce test positif".

 

Première publication : 25/03/2016

  • RUGBY

    VI Nations : vaillants mais vaincus, les Bleus laissent le Grand Chelem aux Anglais

    En savoir plus

  • RUGBY

    VI Nations : premier "crunch" crucial pour les Bleus de Guy Novès

    En savoir plus

  • RUGBY

    VI Nations : Eddie Jones, le "smiling assassin" qui veut mener l’Angleterre au grand chelem

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)