Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

EUROPE

Attentats de Bruxelles : trois hommes inculpés pour terrorisme en Belgique

© Patrik Stollarz, AFP | Des forces de police durant une opération de déminage, le 25 mars 2016 dans la commune de Schaerbeek, en banlieue de Bruxelles.

Vidéo par Julien MUNTZER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2016

Fayçal C., qui pourrait être le troisième terroriste présent à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, a été inculpé pour "assassinats terroristes", a annoncé le parquet fédéral belge. Deux autres personnes ont également été inculpées.

Quatre jours après les attentats-suicide meurtriers de Bruxelles, le parquet fédéral belge a procédé à trois inculpations pour terrorisme, samedi 26 mars. D’un côté, Fayçal C. a été inculpé de "participation à un groupe terroriste" ainsi que de "meurtres terroristes et de tentative de meurtres terroristes". Cet individu avait été arrêté le 24 mars à Bruxelles à proximité des bureaux du parquet fédéral.

Un autre homme, Aboubakar A., également arrêté jeudi, a été inculpé pour "participation aux activités d'un groupe terroriste", tout comme un troisième individu, Rabah N., arrêté vendredi.

Le point sur l'enquête

D’après la presse belge, Fayçal C. serait "l’homme au chapeau", le troisième homme apparaissant sur des images de vidéosurveillance aux côtés des deux kamikazes, Najim Laachroui et Ibrahim El Bakroui, auteurs de l'attaque à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Toutefois, le parquet n'a jusqu'à présent pas confirmé cette information.

Les trois terroristes de l'attaque contre l'aéroport de Bruxelles-Zaventem
À gauche, Najim Laachroui, au centre Ibrahim El Bakroui. Tous deux se sont faits exploser à l'aéroport, mardi 22 mars. À droite Mohamed Abrini, "l'homme au chapeau". © AFP

En outre, les enquêteurs belges ont identifié un nouveau suspect lié aux attentats de Bruxelles, a rapporté vendredi le quotidien flamand De Morgen. Selon le journal, il s’agirait d’un individu connu sous le nom – probablement d’emprunt – de Naïm el-Hamed. Ce Syrien de 28 ans, décrit comme "très dangereux" mais sur lequel on possède peu de détails, figure parmi les hommes les plus recherchés d’Europe. De Morgen écrit que Naïm el-Hamed est également soupçonné d'être impliqué dans les attentats commis le 13 novembre à Paris et à Saint-Denis.

Un suspect arrêté en Italie

Par ailleurs, les polices française et belge sont toujours à la recherche d’un homme apparaissant sur les vidéos de surveillance du métro de Bruxelles. D’après la police belge, ce suspect est apparu en train de discuter avec Khalid El Bakraoui, qui s’est fait sauter quelques minutes plus tard, muni d’un gros sac. Il n’a pas suivi le kamikaze quand celui-ci est monté dans la rame de métro, a rapporté l’AFP.

L'enquête s'étend également jusqu'en Italie, où un complice présumé a été arrêté samedi, à la demande de la justice belge d'après les médias italiens. Il s'agit de Djamal Eddine O., un ressortissant algérien soupçonné d'avoir fourni des faux papiers d'identité aux terroristes des attaques de Paris et de Bruxelles.

La "marche contre la peur" annulée

Afin de mener à bien ces enquêtes, les autorités belges ont appelé samedi la population à ne pas participer à la "marche contre la peur" prévue dimanche à Bruxelles. "Vu le niveau 3 (sur une échelle de 4, NDLR) de la menace qui reste maintenu, vu les enquêtes en cours [...] et étant donné la mobilisation et la capacité policière sur le terrain [...] nous voulons inviter les citoyens à ne pas manifester demain", a déclaré lors d'une conférence de presse le maire de Bruxelles Yvan Mayeur, invitant à "reporter leur manifestation à dans quelques semaines".

Les organisateurs de cette marche, pour qui "la sécurité des citoyens est une priorité absolue" ont annoncé dans la foulée via un communiqué qu'ils annulaient la manifestation. "Nous rejoignons totalement les autorités dans cette proposition de report à une date ultérieure. Nous demandons donc, à notre tour, aux citoyens de ne pas venir ce dimanche à Bruxelles".

Avec AFP

Première publication : 26/03/2016

  • TERRORISME

    Trois suspects arrêtés lors d'une opération à Bruxelles en lien avec l'attentat déjoué en France

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Attentats de Bruxelles : un ex-international de basket, blessé, témoigne

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Bruxelles : les frères El Bakraoui dans les fichiers anti-terroristes américains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)