Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le rêve d’Europe des jeunes footballeurs ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Amériques

Primaires démocrates : Bernie Sanders remporte Washington, l'Alaska et Hawaï

© Jason Redmond, AFP | Le candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders, lors d'un meeting à Seattle, dans l'État de Washington, le 25 mars 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2016

Bernie Sanders est toujours dans la course à l'investiture démocrate. Il s'est imposé contre Hillary Clinton lors des primaires dans les États de l'Alaska, de Washington et d'Hawaï samedi.

Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a remporté les primaires démocrates dans trois États américains, l'Alaska, Washington et Hawaï, samedi 26 mars face à Hillary Clinton.

Vers 23 h GMT, les chaînes de télévision CNN et MSBNC donnaient Sanders gagnant à 76 % dans l'État de Washington face à l'ex-secrétaire d'État (24 %). Avec 101 délégués en jeu pour l'investiture démocrate, l'État de Washington était le gros enjeu de la journée.

En Alaska, à l'extrême nord américain, la victoire de Bernie Sanders a été encore plus éclatante. Dans cet État, où 16 sièges de délégués étaient en jeu, il a été donné gagnant à 79 % contre 21 % pour Clinton. Quant aux résultats de Sanders dans l'État d'Hawaï, où 25 sièges de délégués étaient en jeu, NBC News et d'autres grandes chaînes américaines lui ont attribué 71 % des voix contre 29 % à l'ancienne secrétaire d'État.

Hillary Clinton bénéficiait, avant les primaires de samedi, de l’appui de 1 711 délégués contre 952 pour le sénateur du Vermont, selon l'estimation de CNN (2 383 délégués sont requis pour obtenir l'investiture).

La triple victoire de samedi a de quoi réjouir le camp Sanders, mais elle ne permet toujours pas au sénateur de rattraper sa rivale dans la course pour l'investiture à la Maison Blanche.

Barrage contre Trump

Outre Hawaï, et Washington dans lequel il a investi beaucoup de temps cette semaine, Bernie Sanders doit encore remporter les primaires restantes avec de très fortes majorités s’il veut devenir le prochain candidat du parti démocrate à l’élection présidentielle américaine. Et s’il a obtenu près de 80 % des voix dans plusieurs petits États dernièrement, de grands États à venir lui restent défavorables (New York, Pennsylvanie, Maryland en avril).

Pour s’affirmer face à Hillary Clinton, Bernie Sanders se positionne comme rempart à Donald Trump, le favori des primaires républicaines. Il récite ainsi régulièrement des sondages le donnant largement gagnant s’il devait se présenter face au milliardaire à la présidentielle de novembre.

Après ces trois primaires démocrates, il en reste 22 jusqu’au 14 juin. Les semaines à venir seront relativement calmes. D’autres scrutins auront lieu le 5 avril (Wisconsin) et le 9 avril (Wyoming), avant les grands rendez-vous de New York (19 avril) et d'un nouveau "super tuesday" le 26 avril dans cinq États. La convention d'investiture se tiendra à Philadelphie fin juillet.

Avec AFP

Première publication : 26/03/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Primaires dans l'Ouest américain : Trump et Clinton remportent l'Arizona

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Primaires : Trump et Clinton confirment leur avance, Rubio abandonne

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Primaires républicaines : les adversaires républicains se dressent contre Donald Trump

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)