Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Afrique

Arrestation de deux Maliens "ayant activement participé" aux attaques de Grand-Bassam

© AFP | Un soldat ivoirien garde la plage de Grand-Bassam, le 18 mars 2016.

Vidéo par François RIHOUAY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2016

Deux individus maliens soupçonnés d'être en lien avec l'attaque jihadiste de Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, ont été arrêtés, ont révélé des sources de sécurité dimanche. Le principal suspect est toujours recherché.

Deux Maliens ayant "activement participé" à l'attaque jihadiste du 13 mars contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, ont été arrêtés dans le nord du Mali, ont révélé dimanche 27 mars des sources de sécurité maliennes.

Des indices prouveraient que ces deux individus, arrêtés vendredi et samedi, "ont activement participé à l'attaque de Grand-Bassam", selon une source de sécurité dans le nord du Mali. "Nous confirmons les arrestations à Gossi et Goundam", localités maliennes où ont été interpellés les deux suspects, a confirmé une autre source jointe dimanche par l'AFP à Bamako.

Aide logistique et chauffeur

L'un des deux suspects a été arrêté samedi à Gossi, à 185 km au sud de Gao, la plus grande ville du nord du Mali. Il a reconnu avoir hébergé certains membres du commando à Abidjan et leur avoir fourni une aide logistique avant l'attaque, ont précisé des sources à la gendarmerie de Gossi.

Le deuxième a été arrêté dans la nuit de vendredi à Goundam, localité située à 80 km de kilomètres de Tombouctou (nord-ouest), selon des sources sécuritaires contactées par l'AFP. Il a été identifié comme étant le chauffeur et bras droit du cerveau de l'attaque de Grand-Bassam, Kounta Dallah, lui-même visé par un "avis de recherche" des autorités ivoiriennes.

Le 13 mars, trois assaillants avaient remonté la plage dans la cité balnéaire de Grand-Bassam, puis attaqué plusieurs restaurants en tirant au hasard, tuant 19 personnes.
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque perpétrée en réponse à l'opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.

La Côte d'Ivoire a aussi été visée pour avoir livré quatre membres d'Aqmi aux autorités maliennes. Quinze personnes ont été arrêtées alors que le principal suspect, Kounta Dallah, est toujours en fuite.

Avec AFP

Première publication : 27/03/2016

  • Côte d'Ivoire

    Attentat à Grand-Bassam : 15 interpellations, le principal suspect recherché

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Vidéo : les blessures au corps et à l'âme des victimes de l'attentat de Grand-Bassam

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Attaque de Grand-Bassam : Ayrault et Cazeneuve à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)