Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

Afrique

Arrestation de deux Maliens "ayant activement participé" aux attaques de Grand-Bassam

© AFP | Un soldat ivoirien garde la plage de Grand-Bassam, le 18 mars 2016.

Vidéo par François RIHOUAY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2016

Deux individus maliens soupçonnés d'être en lien avec l'attaque jihadiste de Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, ont été arrêtés, ont révélé des sources de sécurité dimanche. Le principal suspect est toujours recherché.

Deux Maliens ayant "activement participé" à l'attaque jihadiste du 13 mars contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, ont été arrêtés dans le nord du Mali, ont révélé dimanche 27 mars des sources de sécurité maliennes.

Des indices prouveraient que ces deux individus, arrêtés vendredi et samedi, "ont activement participé à l'attaque de Grand-Bassam", selon une source de sécurité dans le nord du Mali. "Nous confirmons les arrestations à Gossi et Goundam", localités maliennes où ont été interpellés les deux suspects, a confirmé une autre source jointe dimanche par l'AFP à Bamako.

Aide logistique et chauffeur

L'un des deux suspects a été arrêté samedi à Gossi, à 185 km au sud de Gao, la plus grande ville du nord du Mali. Il a reconnu avoir hébergé certains membres du commando à Abidjan et leur avoir fourni une aide logistique avant l'attaque, ont précisé des sources à la gendarmerie de Gossi.

Le deuxième a été arrêté dans la nuit de vendredi à Goundam, localité située à 80 km de kilomètres de Tombouctou (nord-ouest), selon des sources sécuritaires contactées par l'AFP. Il a été identifié comme étant le chauffeur et bras droit du cerveau de l'attaque de Grand-Bassam, Kounta Dallah, lui-même visé par un "avis de recherche" des autorités ivoiriennes.

Le 13 mars, trois assaillants avaient remonté la plage dans la cité balnéaire de Grand-Bassam, puis attaqué plusieurs restaurants en tirant au hasard, tuant 19 personnes.
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque perpétrée en réponse à l'opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.

La Côte d'Ivoire a aussi été visée pour avoir livré quatre membres d'Aqmi aux autorités maliennes. Quinze personnes ont été arrêtées alors que le principal suspect, Kounta Dallah, est toujours en fuite.

Avec AFP

Première publication : 27/03/2016

  • Côte d'Ivoire

    Attentat à Grand-Bassam : 15 interpellations, le principal suspect recherché

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Vidéo : les blessures au corps et à l'âme des victimes de l'attentat de Grand-Bassam

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Attaque de Grand-Bassam : Ayrault et Cazeneuve à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)