Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

Afrique

Centrafrique : la France va mettre fin à l'opération Sangaris en 2016

© Issouf Sanogo, AFP | Les forces militaires françaises Sangaris postées à Bangui, le 14 février 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/03/2016

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a officiellement annoncé mercredi que la France mettrait fin en 2016 à l'opération militaire Sangaris en Centrafrique, estimant que sa mission de sécurisation du pays était accomplie.

Fin de l’opération Sangaris en Centrafrique. La France a officiellement annoncé mercredi 30 mars qu’elle mettait fin en 2016 à son opération militaire en Centrafrique. Paris estime en effet sa mission de restauration de la sécurité accomplie, après trois ans de sanglants affrontements intracommunautaires, a annoncé mercredi son ministre de la Défense. Jean-Yves Le Drian n'a toutefois pas donné de calendrier précis de retrait.

"Je peux vous confirmer la fin de l'opération Sangaris dans le courant de l'année 2016", a déclaré Jean-Yves Le Drian à Bangui, affirmant que "la force Sangaris a réussi à ramener le calme et à empêcher l'inacceptable", même si "tout n'est pas résolu".

L'analyse de notre chroniqueur international

La France, ancienne puissance coloniale qui avait lancé dans l'urgence l'opération et mobilisé jusqu'à 2 500 soldats au plus fort des tensions, compte encore 900 hommes en Centrafrique, un contingent qu'elle réduira progressivement au cours de l'année.

Ces derniers mois, plusieurs allégations d'abus sexuels impliquant des soldats français et des casques bleus contre des civils ont par ailleurs entaché le mandat des forces internationales en Centrafrique. 

Avec AFP

Première publication : 30/03/2016

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : l'ONU va enquêter sur la gestion de l'affaire des viols présumés

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Vidéo : la force française Sangaris amorce son retrait en Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    La Centrafrique va poursuivre des soldats français soupçonnés de viols d'enfants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)