Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

En savoir plus

L’invité du jour

Jacky Moiffo : "Ils ont vendu mon frère", migrant du Cameroun

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Emmanuel Macron aux États-Unis : une visite pour renforcer les liens économiques

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce que nous achetons bon marché peut coûter très cher à d'autres"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Rencontre Macron-Trump aux États-Unis : entre complicité et désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

Afrique

Centrafrique : la France va mettre fin à l'opération Sangaris en 2016

© Issouf Sanogo, AFP | Les forces militaires françaises Sangaris postées à Bangui, le 14 février 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/03/2016

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a officiellement annoncé mercredi que la France mettrait fin en 2016 à l'opération militaire Sangaris en Centrafrique, estimant que sa mission de sécurisation du pays était accomplie.

Fin de l’opération Sangaris en Centrafrique. La France a officiellement annoncé mercredi 30 mars qu’elle mettait fin en 2016 à son opération militaire en Centrafrique. Paris estime en effet sa mission de restauration de la sécurité accomplie, après trois ans de sanglants affrontements intracommunautaires, a annoncé mercredi son ministre de la Défense. Jean-Yves Le Drian n'a toutefois pas donné de calendrier précis de retrait.

"Je peux vous confirmer la fin de l'opération Sangaris dans le courant de l'année 2016", a déclaré Jean-Yves Le Drian à Bangui, affirmant que "la force Sangaris a réussi à ramener le calme et à empêcher l'inacceptable", même si "tout n'est pas résolu".

L'analyse de notre chroniqueur international

La France, ancienne puissance coloniale qui avait lancé dans l'urgence l'opération et mobilisé jusqu'à 2 500 soldats au plus fort des tensions, compte encore 900 hommes en Centrafrique, un contingent qu'elle réduira progressivement au cours de l'année.

Ces derniers mois, plusieurs allégations d'abus sexuels impliquant des soldats français et des casques bleus contre des civils ont par ailleurs entaché le mandat des forces internationales en Centrafrique. 

Avec AFP

Première publication : 30/03/2016

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : l'ONU va enquêter sur la gestion de l'affaire des viols présumés

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Vidéo : la force française Sangaris amorce son retrait en Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    La Centrafrique va poursuivre des soldats français soupçonnés de viols d'enfants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)