Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

SPORT

Face à Nantes, Zlatan Ibrahimovic a soigné ses adieux au Parc des Princes

© Franck Fife, AFP | Zlatan Ibrahimovic quitte le PSG en battant un dernier record.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/05/2016

Zlatan Ibrahimovic, qui va bientôt quitter le PSG, n'a pas manqué ses adieux au Parc des Princes. Face à Nantes, le Suédois a signé un doublé et s'est offert un record : celui du plus grand nombre de buts marqués par un joueur du PSG sur une saison.

Une rencontre arrêtée à la 10e minute pour recevoir son ovation, une victoire 4-0 contre Nantes, un doublé et un ultime record... Zlatan Ibrahimovic, qui a annoncé vendredi son départ du Paris Saint-Germain, n'est pas prêt d'oublier ses adieux, samedi 14 mai, avec le Parc des Princes.

Pour une fois, la 30e victoire du champion de France en cette 38e et dernière journée de L1 passerait presque au second plan. Ce 14 mai ressemblait plus que jamais à la "Saint Zlatan" dans ce Parc des Princes, où il aura été quatre ans durant plus que cela. Lui-même n'avait pas hésité à affirmer vendredi sur Twitter : "Je suis arrivé comme un roi, je repars comme une légende".

"Une légende" qu'il n'aura eu de cesse de faire grandir jusqu'au bout, en battant ce dernier record à sa portée et qui ne lui a finalement pas résisté : celui de meilleur buteur parisien sur une saison, jusqu'alors propriété de Carlos Bianchi (37 buts).

Son ouverture du score (18e minute), de la poitrine, après un centre d'Angel Di Maria, lui avait permis de rejoindre le buteur argentin, fer de lance du PSG de la fin des années 1970. Son but du 4-0, d'une tête décroisée à une minute du terme de la rencontre, lui a permis d'effacer des tablettes son aîné.

Hommage appuyé

Ibrahimovic, qui compte à présent 154 buts en 179 rencontres toutes compétitions confondues – un autre record écrasé en cours de route cette saison qui appartenait à Pauleta (109) – aura droit à un dernier grand soir avec Paris pour entretenir "sa légende", samedi prochain lors de la finale de Coupe de France. Il pourrait y décrocher son 12e titre depuis son arrivée, en 2012.

"Une légende", qui a été traitée avec tous les égards par son club, avec haie d'honneur à son entrée sur la pelouse, descente de tifos – pas tout à fait maîtrisée – dans les virages, et qui a obtenu surtout le droit de faire en sorte que le match soit arrêté une minute – à la 10e minute en référence à son numéro 10 – pour que le Parc lui rende un hommage unique à l'échelle du foot français.

La dernière fois dans l'histoire du foot qu'un match a été stoppé en cours de jeu de la sorte, remonte au 25 mars 2016, lorsqu'à la 14e minute du match amical Pays-Bas-France, le public néerlandais de l'Amsterdam ArenA avait observé une minute de silence pour rendre hommage à la légende Johan Cruyff, décédé la veille.

Émotion contenue

Zlatan est lui bien vivant et si l'hommage du PSG peut paraître, à l'image du joueur et du sportif, quelque peu démesuré, lui a accueilli les vivats la tête haute, sans montrer d'émotion particulière.

Car, buteur un jour, buteur toujours, il ne pouvait perdre de vue ce qui rendrait sa sortie plus grande : le but de plus, à défaut du plus important qu'il n'aura jamais marqué dans un grand match de Ligue des champions, seule ombre au tableau sportif de son passage à Paris. Ce but, il a donc fini par le marquer.

Et comme "Ibra" ne fait rien comme les autres, il a obtenu de l'arbitre le droit de quitter ses partenaires alors que les trois changements avaient été effectués, après avoir pris ses deux enfants dans ses bras, sous l'ovation du public. Une soirée mémorable, sans aucun doute.

Avec AFP

Première publication : 14/05/2016

  • FOOTBALL

    "Je pars comme une légende" : Zlatan Ibrahimovic annonce son départ du PSG

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ibrahimovic sacré meilleur joueur de Ligue 1, Blanc meilleur entraîneur

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Zlatan Ibrahimovic : "Le PSG est vraiment né avec les Qataris"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)