Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

FRANCE

François Hollande désigné "Homme d’État mondial" 2016 par une fondation new-yorkaise

© Archives AFP | François Hollande a été récompensé pour son "leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/05/2016

La fondation interconfessionnelle "The Appeal of Conscience" a annoncé mercredi que François Hollande était le lauréat de son prix "Homme d'État mondial" 2016. Il succède notamment à l'ex-président indonésien, accusé d'avoir orchestré un génocide.

Alors qu’il bat des records d’impopularité dans son pays, le président français, François Hollande, vient d’être couronné à New York pour son action politique. La fondation interconfessionnelle "The Appeal of Conscience", a annoncé, mercredi 25 mai, que le chef d’État était le lauréat de son prix "Homme d'État mondial" 2016.

Ce prix "honore les dirigeants qui soutiennent la paix et la liberté, par la promotion de la tolérance, la dignité humaine et les droits de l'Homme, en défendant ces causes dans leur pays et en travaillant avec d'autres dirigeants mondiaux pour bâtir un avenir meilleur pour tous", a précisé la fondation new-yorkaise dans un communiqué. "Le président Hollande sera reconnu pour son leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté dans un moment d'attaques terroristes et pour sa contribution à la stabilité et la sécurité mondiales", ajoute le communiqué.

Ce n’est pas la première fois que cette fondation décerne ce titre à un Français. Nicolas Sarkozy l’avait déjà reçu en 2008, un an après sa prise de fonction à la tête du pays. "The Appeal of Conscience" a également remis cette distinction au Premier ministre britannique, David Cameron, en 2015 et au président mexicain, Enrique Peña Nieto, en 2014.

Un prix controversé pour le président indonésien

En 2013, l’octroi du titre au président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, avait créé une polémique. Loin d’être considéré comme un exemple en matière de leadership, le chef d'État avait été vivement critiqué pour son échec dans la protection des minorités en Indonésie, premier pays musulman au monde. Le dirigeant a également été accusé d’avoir orchestré un génocide dans l’ouest de la Papouasie.

“The Appeal of Conscience” est une organisation influente sur la scène politique aux États-Unis. […] Décerner le prix à Yudhoyono va donner une bonne image de cette organisation. Les intérêts du peuple indonésien ne sont absolument pas pris en compte", avait dénoncé, en 2013, un activiste des droits de l’Homme, Choirul Anam, dans les colonnes du Jakarta Post.

La Fondation "Appeal of Conscience" a été fondée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier et affirme "travailler au nom de la liberté religieuse et des droits de l'Homme partout dans le monde". Elle remettra son "World Statesman Award" à François Hollande le 19 septembre 2016, lors de son 51e dîner annuel au Waldorf Astoria à New York.

Avec AFP

Première publication : 26/05/2016

  • FRANCE

    Prévue le 30 mai, la conférence de Paris sur le Proche-Orient reportée à l’été

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Pour François Hollande, Boko Haram "reste une menace", malgré "les progrès" dans la lutte

    En savoir plus

  • CLIMAT

    François Hollande, un leader écolo salué à l’étranger mais contesté en son pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)