Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Premiers de corvée"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Non, l'attentat de Mogadiscio n'a pas été oublié par les médias

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : au moins 3 morts à Sokodé

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe État islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche, mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

Moyen-Orient

Vidéo : à Balad, le café frappé par l'EI célèbre la finale de la Ligue des champions

© Jean-Marc Mojon, AFP | Des soldats irakiens contrôlent les amateurs de football souhaitant assister à la finale de la Ligue des champions depuis le café al-Furat, à Balad, le 28 mai 2016.

Vidéo par Julien CHEHIDA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2016

La finale de Ligue des champions a pris des airs de défi à l'EI dans un café de Balad, au nord de la capitale irakienne. Deux semaines après avoir été la cible d'une attaque terroriste, les fans de foot sont tout de même venus supporter leur équipe.

"Ce soir, c'est plus qu'un match de football pour nous, c'est un défi à Daech !" Dans ce café de Balad, à 80 km au nord de la capitale irakienne, c’est sur un canapé troué de deux impacts de balles qu’Ali Qais, 29 ans, s’est installé pour assister au choc entre les frères ennemis madrilènes du Real Madrid et de l’Atletico Madrid

Simple loisir dans le reste du monde, à Balad, regarder ce match est devenu un acte militant, au risque de leur vie. Deux semaines plus tôt, le 13 mai, une soirée similaire avait été endeuillée par un attentat revendiqué par l’organisation terroriste État islamique (EI). Des jihadistes avaient tiré à l'arme automatique et lancé des grenades dans l’établissement, tuant dix personnes.

Le carnage dans ce café sportif avait suscité une vague de sympathie sur la planète foot, y compris au sein du Real Madrid dont les joueurs ont décidé de porter le lendemain un brassard noir pour le dernier match du championnat espagnol. "Jusqu'à récemment, je suis certain que Ronaldo n'avait jamais entendu parler de Balad. Mais depuis, il a porté un brassard noir pour nos martyrs", ajoute Ali Qais, devant une affiche de l'entraîneur du Real, Zinedine Zidane.

Pour ne pas céder à la terreur imposée par le groupe terroriste qui contrôle encore de larges portions du territoire irakien, Ali Qais et les autres ont décidé de se réunir pour la finale malgré tout.

Avec AFP

Première publication : 29/05/2016

  • IRAK

    Falloujah, une bataille de symboles entre le pouvoir irakien et l'organisation État islamique

    En savoir plus

  • IRAK

    Irak : trois attentats meurtriers à Bagdad

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Syrie – Irak : le nombre de recrues étrangères de l’EI en chute libre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)