Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Mines en Guyane : le projet Montagne d'or "inacceptable" pour les autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Troll"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google : vers une amende record de Bruxelles pour abus de position dominante

En savoir plus

EUROPE

Le Bundestag reconnaît le génocide arménien, Ankara rappelle son ambassadeur

© Odd Andersen, AFP | Les députés allemands lors du vote sur la résolution concernant le génocide arménien, le 2 juin 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/06/2016

Les 630 députés du Bundestag ont adopté jeudi une résolution parlementaire reconnaissant le génocide des Arméniens par les forces ottomanes en 1915. En représailles, la Turquie a rappelé son ambassadeur en Allemagne.

Le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, a voté jeudi 2 juin à une majorité écrasante une résolution reconnaissant le génocide des Arméniens par les forces ottomanes en 1915, un texte vivement combattu par Ankara.

Seul un député a voté contre et un autre s'est abstenu lors du vote, a annoncé le président de la chambre basse, le conservateur Norbert Lammert. Le vote ayant eu lieu à main levée, les voix en faveur du texte n'ont pas été décomptées.

En représailles, la Turquie a rappelé son ambassadeur en Allemagne. En déplacement à Nairobi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé que le vote des députés allemands allait "considérablement affecter" les relations entre les deux pays.

Merkel absente lors vote

Dans le texte intitulé "Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes il y a 101 ans", le Bundestag "déplore les actes commis par le gouvernement Jeunes Turcs de l'époque, qui ont conduit à l'extermination quasi totale des Arméniens". Il reconnaît aussi "le rôle déplorable du Reich allemand qui, en tant que principal allié militaire de l'empire ottoman (...) n'a rien entrepris pour stopper ce crime contre l'Humanité".

"Le sort des Arméniens est exemplaire dans l'histoire des exterminations de masse, du nettoyage ethnique, des déportations, et oui, des génocides qui ont marqué le XXe siècle de terrible façon", lit-on dans le texte de la déclaration.

Côté gouvernement allemand, Angela Merkel n'a pas participé au vote en raison d'autres obligations, mais elle a soutenu le texte lors d'un scrutin test mardi au sein du groupe parlementaire conservateur, selon une porte-parole, Christiane Wirtz.

Toujours est-il que le moment du vote de cette résolution est malvenu pour la chancelière, qui joue son avenir politique sur l'accord conclu en mars avec la Turquie par lequel Ankara a accepté d'endiguer le flot de migrants arrivant en Europe en échange d'avantages divers, en matière de visas notamment, et de l'accélération des discussions sur l'entrée de la Turquie dans l'UE.

"Ne pas se laisser impressionner par la Turquie"

La Turquie, qui estime que la mort de 1,5 million d'Arméniens en 1915-1916 sur son territoire actuel "n'est pas un génocide", avait déjà haussé le ton contre l’Allemagne, où vit une importante communauté turque. Mardi, le président Erdogan avait téléphoné à la chancelière Angela Merkel pour lui faire part de ses "inquiétudes". Mercredi, son Premier ministre, Binali Yildirim, avait estimé que le vote constituerait "un véritable test de l'amitié" entre Ankara et Berlin.

Dans une interview au quotidien allemand Bild mercredi, le président arménien Serge Sarkissian avait lui encouragé les députés allemands à ne pas se laisser "intimider" par la Turquie.

"Ce ne serait pas juste de ne pas nommer génocide le génocide des Arméniens uniquement parce que cela met en colère le chef d'État d'un autre pays", a déclaré M. Sarkissian, en référence au président turc. Selon lui, l'accord sur les migrants conclu avec l'Union européenne, sera de toute façon "difficile à appliquer dans la durée avec un partenaire comme la Turquie".

L'an dernier, quand l'Autriche a voté une déclaration de reconnaissance du génocide arménien, la Turquie avait rappelé son ambassadeur à Vienne et évoqué "des effets négatifs permanents" dans les relations diplomatiques entre les deux pays.

Plus de 20 pays, dont la France par la loi du 29 janvier 2001, ont reconnu le génocide des Arméniens, suscitant la colère de la Turquie, qui nie toujours l'organisation d'une campagne pour leur élimination systématique.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 02/06/2016

  • GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS

    "Mémoires vives", le webdoc de France 24 sur le génocide des Arméniens

    En savoir plus

  • GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS

    L'Église arménienne canonise les 1,5 million de victimes du génocide

    En savoir plus

  • ARMÉNIE

    Génocide des Arméniens : "Le peuple arménien restera toujours debout"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)