Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Sports

Les Cleveland Cavaliers de LeBron James créent la surprise en remportant le titre NBA

© Ezra Shaw, Getty Images North America, AFP | En larmes après la rencontre, dimanche 19 juin 2016 à Oakland, LeBron James enlace son coéquipier Kevin Love.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/06/2016

La star LeBron James et son équipe des Cleveland Cavaliers ont remporté, dimanche, leur premier titre NBA en battant à la surprise générale les Golden State Warriors de Stephen Curry. Ces derniers menaient pourtant 3 manches à 1 dans cette finale.

Cleveland a remporté, dimanche 19 juin, le titre NBA pour la première fois de son histoire en battant en finale le champion 2015 Golden State. Menés trois manches à une, les Cavaliers de la star LeBron James ont réussi ce qui n’avait jamais été fait auparavant en finale : renverser la situation en remportant les trois dernières rencontres de la série, dont le match 7 (93-89) dimanche, qui se déroulait pourtant à Oakland dans la salle des Warriors.

Ce sacre est un triomphe personnel pour LeBron James, âgé de 31 ans, qui compte désormais à son palmarès trois titres NBA. "King James" était revenu en 2014 dans sa région natale après quatre saisons et deux titres NBA avec les Miami Heat pour offrir ce titre tant attendu depuis l'apparition des Cavaliers en NBA en 1970.

"J'ai donné tout ce que j'avais pour remporter ce titre, mon sang, mes larmes, c'était mon objectif quand je suis revenu à Cleveland, c'est incroyable, cela a été difficile", a déclaré James, en larmes, qui a fini la rencontre avec 27 points, 11 rebonds et 11 passes décisives.

"Les gens ne croyaient pas en nous, pas en moi, depuis treize années, je n'ai rien fait d'autre que de me consacrer corps et âme à notre sport et les gens avaient encore des doutes sur ce dont j'étais capable, a déclaré en conférence de presse LeBron James. C'est un peu la cerise sur le gâteau effectivement pour moi de leur montrer que j'ai tenu parole, que ce titre est le résultat de beaucoup, beaucoup de travail. Ce titre est pour ceux qui ne croient toujours pas en moi".

Les deux équipes étaient encore à égalité 89-89 à moins de deux minutes de la sirène : James a d'abord réussi un contre improbable sur une attaque de Golden State, puis Kyrie Irving, l'autre artisan de ce sacre, a marqué un panier à trois points qui a définitivement assommé les Warriors à 53 secondes de la fin.

Le meilleur joueur de la saison Stephen Curry pas au niveau en finale

"Je n'ai pas joué mon meilleur basket pour la grande majorité de cette finale, je n'ai pas fait assez pour que mon équipe gagne, ce n'est pas un sentiment agréable et c'est quelque chose que je ne suis pas prêt d'oublier, parce que c'est important pour moi d'être un leader", a expliqué Stephen Curry à l'issue du match 7.

Le meilleur joueur et meilleur marqueur de la saison régulière (30,1 points par match en moyenne) avait reconnu avant la rencontre décisive qu'il faudrait qu'il réalise son "meilleur match de la saison, voire de [sa] carrière" pour venir à bout de Cleveland. Mais il a été limité dimanche à 17 points, pour une moyenne de 22,6 points par match sur l’ensemble de la finale et avec une adresse aux tirs loin de ses standards habituels (31,6 % de réussite).

>> À lire sur France 24 : "Stephen Curry, le phénomène hors norme de la NBA"

"Il n'y a aucune explication, je n'ai aucune excuse, j'étais prêt à jouer, blessé ou pas blessé, il n'y a que le résultat qui compte", a-t-il insisté, balayant ainsi les rumeurs selon lesquelles il se ressentait encore des blessures à une cheville et à un genou qui l'ont perturbé au début des play-offs.

Les Cavaliers ont également mis fin à 52 années de disette pour Cleveland et l'Ohio qui attendaient depuis 1964 un titre de champion grâce à l'une de ses équipes professionnelles (football américain, baseball, basket).

En revanche, Golden State a fini à bout de souffle la saison 2015-16 qui aurait pu être mémorable, après avoir réussi la meilleure saison régulière de l'histoire avec 73 victoires en 82 matches.

Avec AFP

Première publication : 20/06/2016

  • BASKET

    NBA : une nouvelle finale entre Golden State et Cleveland

    En savoir plus

  • BASKET

    NBA : Bismack Biyombo, le Congolais qui contre LeBron James

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    NBA : la star de Golden State Stephen Curry désignée MVP de la saison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)