Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Mines en Guyane : le projet Montagne d'or "inacceptable" pour les autochtones

En savoir plus

Amériques

Le Pentagone autorise les personnes transgenres dans l'armée

© Drew Angerer, AFP | Aspirants officiers de l'armée américaine, le 27 juin à New York.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/07/2016

Le ministre américain de la Défense, Ashton Carter, a annoncé jeudi avoir levé l'interdiction qui frappait les personnes transgenres pour servir dans l'armée du pays. Un geste destiné à empêcher de passer à côté de recrues "talentueuses".

"C'est la bonne chose à faire pour notre peuple et notre armée", s’est félicité le ministre américain de la Défense Ashton Carter après avoir annoncé jeudi 30 juin avoir mis fin à l'interdiction de servir dans l'armée frappant les personnes transgenres. Dans un communiqué, le ministre a plaidé la nécessité de ne pas "laisser des barrières non liées aux qualifications" et ainsi empêcher l'accès de bonnes recrues à l'armée.

Lorsqu'un médecin reconnaîtra qu'un changement d'identité sexuelle est "médicalement nécessaire" pour un militaire, l'armée fournira "les soins médicaux et le traitement" pour y parvenir, à partir du 1er octobre 2016, a précisé le Pentagone.

Le Pentagone préparait cette décision historique depuis un an. Le ministre de la Défense avait demandé à ses services d'étudier la question avec une présomption favorable.

"Don't ask, don't tell"

Le ministre américain répète souvent qu'il veut ouvrir au maximum l'éventail de recrutement de l'armée américaine, pour pouvoir attirer les meilleurs talents. Il a ainsi levé en janvier les dernières restrictions sur l'accès des femmes aux postes de combat.

L'administration Obama avait déjà donné le droit aux homosexuels de servir ouvertement dans l'armée en 2011, en abolissant la loi dite "don't ask, don't tell" ("ne rien demander, ne rien dire") de 1993.

Selon Human Rights Campaign, la plus importante des associations défendant les personnes transgenres, celles-ci seraient environ 15 500 dans l'armée américaine aujourd'hui, sur environ 1,3 million de militaires.

Avec AFP

Première publication : 30/06/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Obama dénonce une loi anti-transgenre dans le débat des "toilettes publiques"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un soldat américain d'origine française décoré par Barack Obama

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La rapport qui a servi de prétexte à la guerre en Irak enfin déclassifié

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)