Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Moyen-Orient

Cisjordanie : une adolescente de 13 ans assassinée dans son lit par un Palestinien

© Gil Cohen-Magen, AFP | Funérailles d'Alel Yafa Ariel, assassinée à 13 ans par un Palestinien, dans la colonie de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 30 juin 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/07/2016

Une jeune fille de 13 ans, de nationalité américaine, a été tuée dans son sommeil, jeudi, par un Palestinien de 19 ans, qui s'est infiltré dans une colonie juive de Cisjordanie. La communauté internationale dénonce un acte de terrorisme.

Elle avait 13 ans. Alel Yafa Ariel a été tuée dans son lit, alors qu’elle dormait encore, jeudi 30 juin au matin, par un Palestinien de 19 ans.

Selon les premières informations, le jeune homme a franchi la barrière entourant la colonie juive de Kiryat Arba, à la lisière de la ville de Hébron, en Cisjordanie occupée. L'assaillant, identifié comme étant Mohammad Nasser Taraïra, originaire de Bani Naïm, un village proche de Hébron, est ensuite entré dans la maison, puis a poignardé la jeune fille de nationalité américaine une dizaine de fois. Alel Yafa Ariel a été transportée dans un état critique dans un hôpital de Jérusalem, avant de succomber à ses blessures.

Des gardes sont arrivés dans la maison et ont tiré sur Mohammad Nasser Taraïra, qui a gravement blessé l'un d'eux avant d'être tué, a précisé l'armée. Le père de l'assaillant a été arrêté par l'armée, selon des sources palestiniennes.

"Ma fille dormait tranquillement, calme, heureuse…"

Alors qu'il recevait les condoléances à la maison, son père a déclaré à l'AFP que sa fille avait dormi tard le soir, après avoir participé à un spectacle de danse et qu'il se rendait à la maison pour la réveiller quand il a appris la nouvelle de l'attaque. "Au début, j'ai pensé que tout allait bien se passer mais au fond de mon cœur j'ai senti qu'elle n'était plus en vie", a raconté Amichai Ariel, 59 ans.

"Ma fille dormait tranquillement, calme, heureuse, quand un terroriste est venu et l'a assassinée", a déclaré sa mère, Rina Ariel, dans la presse israélienne. Celle-ci a diffusé une photographie de la chambre de la jeune fille, qu'elle partageait avec ses sœurs de 10 et 4 ans, montrant le sol et son lit recouverts de sang.

"Je demande simplement que quiconque verra notre douleur, vienne nous réconforter, vienne nous renforcer, vienne nous dire que Kiryat Arba est à nous, un endroit où nous pouvons vivre et pas mourir, et soutienne notre amour de cet endroit et d’Israël", a ajouté sa mère.  


"Un meurtre horrible"

Aux pleurs de la mère, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a répondu avec fermeté. Après des consultations avec son ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, il a annoncé le bouclage de Bani Naïm, la révocation des permis de travail pour les membres de la famille Taraïra et le début de la procédure pour détruire sa maison. Des mesures habituellement prises après ces attaques.

Il a par ailleurs dénoncé un meurtre "horrible" qui "met en évidence le caractère sanglant et inhumain des terroristes auxquels nous faisons face, et qui sont poussés par les appels à la violence". Il a dit attendre de la direction palestinienne qu'elle condamne "clairement" le meurtre.

Le département d'État américain a, de son côté, dénoncé vendredi "un acte brutal de terrorisme", en confirmant qu'il s'agissait "d'une citoyenne américaine", sans préciser si la jeune fille avait la double nationalité israélienne. "Cet acte brutal de terrorisme est tout simplement inexcusable", a ajouté le porte-parole du département d'État John Kirby.

La France a "condamné un odieux assassinat" et exprimé sa "profonde inquiétude face à la poursuite des violences et actes terroristes". L'Union européenne a souligné qu'il "ne peut y avoir de justification pour de tels actes de terreur".

Première attaque dans une colonie

Alors que des violences meurtrières secouent Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens depuis octobre, l'attaque de jeudi est la première à l'intérieur d'une colonie contre des civils israéliens depuis l'assassinat de Dafna Meïr, une infirmière de 38 ans tuée en présence de ses six enfants dans la colonie d'Otniel en janvier.

Depuis le 1er octobre, les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 212 Palestiniens, 33 Israéliens, deux Américains, un Érythréen et un Soudanais. Selon les analystes, les attaques résultent surtout des vexations de l'occupation israélienne, de l'absence de toute perspective proche d'indépendance et des frustrations économiques, alors que le processus de paix israélo-palestinien est au point mort.

Dans un rapport au Conseil de sécurité de l'ONU, jeudi, le Quartette sur le Proche-Orient (États-Unis, Russie, Union européenne, ONU) a demandé à Israël de cesser "d'urgence" sa politique de colonisation en Cisjordanie, et dénoncé du côté palestinien "la violence, le terrorisme et l'incitation à la violence". Les colonies sont considérées comme illégales par l'ONU.

Lors des funérailles de l'adolescente, organisées jeudi à Kiryat Arba, le ministre de l'Éducation, Naftali Bennett, a déclaré aux personnes endeuillées qu’Israël continuerait au contraire à mettre en œuvre ses politiques de construction des deux côtés de la Ligne verte.

Avec AFP 

 

Première publication : 01/07/2016

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Abbas accuse les rabbins de vouloir empoisonner les puits palestiniens, Israël crie à la calomnie

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Plusieurs morts après une attaque terroriste dans le centre de Tel Aviv

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Dialogue avec les Palestiniens : ces Israéliens qui veulent encore y croire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)