Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping promet "un nouveau modèle commercial" plus ouvert et plus équitable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ? (partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

En Californie, des vies réduites en cendres

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

EUROPE

Erdogan appelle les États-Unis à extrader l'opposant turc Gülen après l’échec du putsch

© AFP | Des Turcs manifestent, samedi 16 juillet, à Ankara, contre la tentative de coup d'État contre le président Erdogan.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2016

Après l’échec du putsch, Recep Tayyip Erdogan a appelé samedi les États-Unis à extrader l'opposant turc Gülen, alors que celui-ci réfute toute responsabilité. Au moins 265 personnes sont mortes durant ce coup d'État avorté.

  • La tentative de putsch, initiée dans la soirée du 15 juillet, a échoué samedi en Turquie, où des milliers de personnes ont répondu à l'appel du président Recep Tayyip Erdogan à descendre dans les rues pour s'opposer au coup de force. L'annonce de cet échec a été faite par le Premier ministre turc, mais le président Erdogan a exhorté ses sympathisants à rester dans les rues pour faire face à toute "nouvelle flambée".
     
  • Au moins 265 personnes sont mortes (dont 104 putschistes) et plus de 1 440 blessées, civils et policiers, lors d'affrontements, selon le Premier ministre Binali Yildirim. Ce dernier a annoncé que 2 839 membres des forces armées ont été arrêtées. Plus de 2 700 magistrats ont aussi été révoqués dans la foulée.
     
  • Le chef de l'État, qui était en vacances sur la côte sud-ouest du pays, est arrivé à l'aube à l'aéroport d'Istanbul-Atatürk, où ses partisans étaient venus l'accueillir
    en nombre. Il a affirmé samedi que l'hôtel où il se trouvait sur la côte turque avait été bombardé après son départ.
     
  • Le président Erdogan a accusé les partisans de son adversaire exilé aux États-Unis, Fehtullah Gülen, d'être derrière cette tentative de putsch, qualifiée de "trahison". Samedi, devant une foule de milliers de partisans rassemblés à Istanbul, il a appelé les États-Unis à extrader Gülen. Depuis le début des évènements, le principal intéressé a démenti par plusieurs fois toute implication dans la tentative de coup d'État.
     
  • Les quatre principaux partis politiques turcs ont condamné le putsch militaire dans une déclaration commune, lue samedi après-midi devant le Parlement réuni en session extraordinaire. Devant les parlementaires, le Premier ministre turc a indiqué l'avènement d'une "nouvelle période", basée sur la "coopération [entre partis] au Parlement". "Aujourd'hui sera inscrit comme le jour, où les partis turcs ont dit 'non' au coup d'état", a-t-il affirmé.
  • L'aéroport d'Istanbul a rouvert samedi, après avoir été fermé vendredi soir. Mais plusieurs compagnies aériennes étrangères ont toutefois décidé de suspendre leurs vols vers la Turquie aujourd'hui encore, à l'image de British Airways ou Lufthansa. De nombreux passagers sont restés bloqués en Turquie samedi soir.

    Avec AFP et Reuters

Retrouvez le déroulé de notre liveblog ci-dessous. S'il ne s'affiche pas correctement sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

 

Première publication : 15/07/2016

  • TURQUIE

    La France ferme jusqu'à "nouvel ordre" son ambassade et son consulat en Turquie

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Turquie : naturaliser les réfugiés syriens, le calcul stratégique d’Erdogan

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Treize suspects inculpés et écroués en Turquie pour l’attentat d’Istanbul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)