Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Amériques

Virus Zika : naissance d'un bébé atteint de microcéphalie en Espagne, une première en Europe

© Yuri Cortez, AFP | Le moustique tigre est l'insecte responsable de la transmission du virus.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/07/2016

Les autorités sanitaires espagnoles ont signalé lundi la naissance à Barcelone d'un nourrisson atteint de microcéphalie provoquée par le virus Zika. Il s’agit du premier cas recensé en Europe.

L'épidémie semble gagner du terrain. Une femme porteuse du virus Zika a donné naissance lundi 24 juillet en Espagne au premier bébé atteint de microcéphalie liée à ce virus en Europe, selon des responsables de l'hôpital de Barcelone où l'enfant a vu le jour. Un autre cas avait été détecté en Slovénie, mais les parents de l'enfant avaient décidé d'avorter.

Dans le monde, des "dizaines de milliers" de bébés pourraient naître avec des malformations, comme la microcéphalie ou d'autres affections, en raison de l'épidémie de Zika en Amérique latine et aux Caraïbes, selon une étude publiée lundi 25 juillet.

>> À (re)lire sur France 24 : Des chercheurs ont trouvé des anticorps capables de "neutraliser" le virus Zika

Au total, quelque 93,4 millions de personnes pourraient être infectées au cours de cette épidémie, dont 1,65 million de femmes enceintes, d'après cette étude parue dans la revue spécialisée Nature Microbiology. Dans 80 % des cas, cette infection, contre laquelle il n'existe ni vaccin, ni traitement spécifique, reste bénigne ou passe même inaperçue, rappellent toutefois les auteurs.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 25/07/2016

  • SANTÉ

    Des chercheurs ont trouvé des anticorps capables de "neutraliser" le virus Zika

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Reporter les JO de Rio à cause de Zika : 150 experts disent oui, l’OMS dit non

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'épidémie de Zika officiellement confirmée en Guadeloupe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)