Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Coupe du monde 2018 : la France affrontera la Croatie en finale

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Trump et Poutine ont rendez-vous à Helsinki

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Assouplissement quantitatif : l'arme lourde des banques centrales

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Les Bleus champions du monde : "Un bonheur éternel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Le HCR s'oppose aux centres fermés : "Demander l'asile n'est pas un crime"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Tourisme : qui veut traverser l'Europe en train ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les Bleus champions du monde : quel impact sur la croissance française ?

En savoir plus

Afrique

Zambie : le président sortant donné en tête de la présidentielle, l'opposition proteste

© Dawood Salim, AFP | Dépouillement dans un bureau de vote de Lusaka, la capitale zambienne.

Vidéo par Ethan HAJJI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/08/2016

Les résultats provisoires publiés par la commission électorale zambienne donne le chef de l'État sortant, Edgar Lungu, en tête de la présidentielle. Le principal parti d'opposition conteste les chiffres.

Le président sortant de Zambie, Edgar Lungu, est en tête de l'élection présidentielle, selon les chiffres préliminaires publiés samedi 13 août par la commission électorale. Mais la principale formation d'opposition, le Parti unifié pour le développement national (UPND), dit soupçonner des fraudes.

Un peu plus tôt, l'UPND avait en effet présenté ses propres décomptes indiquant que son chef de file, l'homme d'affaires Hakainde Hichilema, faisait la course en tête après le scrutin de jeudi. Le candidat était aussi donné en première position par les premiers résultats officiels portant sur huit des 156 circonscriptions.

>> À voir dans le Journal de l'Afrique : "La présidentielle en Zambie s'annonce serrée entre Lungu et Hichilema"

La commission électorale, qui avait retardé la publication des premiers résultats, prévue vendredi, en raison selon elle d'un taux de participation plus fort que prévu, a annoncé samedi que le président Edgar Lungu disposait de près de 20 000 voix d'avance après dépouillement de 29 circonscriptions.

Taux de participation élevé

Le taux de participation a été de 57,55 %, soit nettement au-dessus des 32 % de début 2015, quand Edgar Lungu avait remporté la présidentielle anticipée après la mort du président Michel Sata. Pour ce scrutin, si aucun candidat ne dépasse 50 % des voix, un second tour sera organisé.

La campagne a été centrée sur les questions économiques, avec la montée du chômage, les fermetures de mines, les pannes de courant et la flambée des prix alimentaires. La Zambie est le deuxième producteur de cuivre d'Afrique.

Hakainde Hichilema accuse le président de mauvaise gestion économique, mais Edgar Lungu, dont le gouvernement est en cours de négociation avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un plan de soutien, montre du doigt une croissance faible et la chute des prix des matières premières.

Avec Reuters

Première publication : 14/08/2016

  • ZAMBIE

    Présidentielle : la Zambie se rend aux urnes dans un climat de tension

    En savoir plus

  • le journal de l'Afrique

    La présidentielle en Zambie s'annonce serrée entre Lungu et Hichilema

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)