Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

FRANCE

RD Congo : chirurgien au Nord-Kivu, héros au quotidien

© Gwen Dubourthoumieu | Pierre Mukuetala Ili-Apanda, chirurgien de Médecins sans frontières.

Texte par Valérie ROHART

Dernière modification : 15/08/2016

MSF soutient depuis 2006 l'hôpital de Rutshuru, l'un des rares établissements hospitaliers au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo. Après 10 ans de présence de l'ONG, la médecine du quotidien a pris le pas sur l'urgence humanitaire.

Médecins sans frontières (MSF) est arrivée au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, en pleine urgence humanitaire. De mouvements rebelles en guérillas venues du Rwanda voisin, la région s’est installée dans l’insécurité et MSF dans la durée.

L’ONG vient de fêter ses 10 ans de présence à l’hôpital de Rutshuru, dans l'est du Nord-Kivu, où la situation sécuritaire est toujours précaire. Néanmoins, une grande organisation humanitaire censée traiter l’urgence peut-elle raisonnablement rester sur le long terme sans déroger à sa mission ? En plein questionnement sur ses raisons de rester ou de partir, MSF continue de former des médecins et des infirmières à l’hôpital de Rutshuru.

Pierre Mukuetala Ili-Apanda a obtenu son diplôme de chirurgien à Kinshasa, mais c’est à Rutshuru qu’il s’est perfectionné. "Après Rutshuru, on peut aller partout dans le monde", dit-il. Témoignage, en son et en images.

Pour regarder ce diaporama sonore sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

Première publication : 15/08/2016

  • RD CONGO

    RD Congo : au moins 42 civils tués près de Beni, Kinshasa décrète un deuil national

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    En RDC avec les rebelles rwandais qui abandonnent la lutte armée

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le Nord-Kivu, théâtre d'un nouveau massacre à la machette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)