Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

FRANCE 24 Economie

Avec ses TGV, le français Alstom décroche un contrat historique d’1,8 milliard d'euros aux États-Unis

© Brendan Smialowski, AFP | Le vice-président d’Alstom Amérique du Nord, Jérôme Wallut, (centre) lors de la présentation du nouveau TGV vendu à Amtrack.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/08/2016

C'est un contrat historique qu'a décroché Alstom aux États-Unis. Le constructeur français a vendu 28 nouveaux trains à grande vitesse pour 1,8 milliard d'euros. Ces TGV circuleront sur le couloir Nord-Est entre Boston et Washington.

Alstom a décroché un contrat de 1,8 milliard d'euros pour fournir à l'opérateur ferroviaire américain Amtrak 28 nouveaux trains à grande vitesse et en assurer la maintenance "à long terme", a annoncé vendredi 26 août le groupe français.

Ces trains, appelés Avelia Liberty et voués à remplacer les trains Acela actuellement en service, circuleront sur le couloir Nord-Est (CNE) des États-Unis, entre Boston et Washington, précise Alstom dans un communiqué.

La décision d’Amtrak permettra "d’augmenter la capacité de transport de voyageurs", de "fournir un service plus fréquent", de "diminuer les temps de trajet" et "d’optimiser les frais d'exploitation et l'efficacité énergétique", affirme le communiqué du constructeur français.

Une vitesse de 300 km/h à terme contre 200 km/h actuellement

Ces trains pourront ainsi transporter plus de 400 passagers, soit un tiers de plus que les rames actuelles et sera capable d’atteindre, à terme, la vitesse de 300 km/h, contre une vitesse moyenne inférieure à 200 km/h actuellement et une vitesse maximale de 240 km/h sur un court tronçon. Les trains Avelia Liberty seront cependant limités dans un premier temps à une vitesse maximale de 257 km/h.

"Amtrak prend les actions nécessaires afin de permettre à nos passagers, à la région Nord-Est et à l’économie des États-Unis d’aller de l’avant", a déclaré Joe Boardman, PDG d’Amtrak, dans le communiqué. "Ces trains ainsi que la modernisation et l'amélioration de l’infrastructure fourniront à nos clients la mobilité et l’expérience du futur."

"L'attribution de ce contrat est une preuve de la réussite de la stratégie d’Alstom visant la proximité avec ses clients", a affirmé dans le communiqué Jérôme Wallut, vice-président d’Alstom Amérique du Nord.

Une région habitée par un Américain sur sept

Le vice-président des États-Unis, Joe Biden, présent lors de la cérémonie d’annonce de ce contrat, a qualifié le CNE de "fondamentalement important" pour l’économie américaine et a rappelé que "cette région allant de Boston à Washington est habitée par un Américain sur sept".

Les rames Avelia Liberty destinées au CNE seront en grande partie produites aux États-Unis. Les rames seront fabriquées sur le site historique d'Alstom à Hornell, dans l’État de New York. Leur maintenance sera réalisée dans les dépôts d'Amtrak à Boston, New York et Washington DC, dans le cadre d'un contrat de fourniture de pièces de rechange et d'assistance technique avec le soutien des sites Alstom de New York, du Delaware et de l'Illinois pendant une période de 15 ans, avec une option pour 15 années supplémentaires.
 

Première publication : 27/08/2016

  • REPORTAGE

    Vidéo : le Nigeria inaugure la première ligne TGV d'Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • ACCIDENT

    France : onze morts dans le déraillement d'une rame TGV d'essai en Alsace

    En savoir plus

  • CHINE

    Un TGV pour rapprocher Pékin du Xinjiang rebelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)