Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

FRANCE 24 FRANCE

Paris : le camp de migrants ouvrira à la mi-octobre

© AFP | Des centaines de migrants campent déjà près de la Porte de la Chapelle.

Vidéo par Sophie ALAVI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/09/2016

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé mardi l’ouverture à la mi-octobre d'un centre d’accueil de migrants, dans le nord de Paris. Il disposera de 400 places. Un deuxième centre, à Ivry, devrait voir le jour, "avant la fin de l'année".

"Ce centre est une première en Europe et il correspond à nos valeurs", s'est félicité mardi 6 septembre la maire de Paris, Anne Hidalgo, lors de la conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé l'ouverture, "autour de la mi-octobre", d'un centre d'accueil humanitaire pour migrants près de la porte de la Chapelle.

Ce site parisien, qui devrait être rejoint "d'ici la fin de l'année" par un second à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), sera installé "dans une ancienne friche SNCF" et réservé aux hommes seuls qui pourront y être hébergés pour une période "de cinq à 10 jours".

Le deuxième site, dans l'ancienne usine des eaux d’Ivry, servira "pour les publics vulnérables, les femmes, les enfants, qui nécessitent un accompagnement beaucoup plus important" notamment au regard des réseaux de passeurs, a indiqué Anne Hidalgo.

Le site parisien aura une capacité de "400 lits à l'ouverture", qui sera porté à "600 places d'ici la fin de l'année", et celui d'Ivry proposera 350 places. "La vocation première [de ces centres] est de mettre à l'abri les personnes en attendant qu'elles soient orientées vers d'autres dispositifs d'hébergement", a-t-elle précisé.

"Les sites retenus sont des sites temporaires, qui doivent accueillir dans deux à quatre ans d'autres projets" et "il faudra les libérer" à terme, a-t-elle prévenu. Le centre parisien à lui seul représente un "défi budgétaire" puisque l'investissement initial s'élève à 6,5 millions d'euros, pris en charge à 80 % par la ville de Paris.

Avec AFP

Première publication : 06/09/2016

  • ALLEMAGNE

    Crise des migrants : Merkel rattrapée par les populistes sur ses terres

    En savoir plus

  • PHOTOJOURNALISME

    Le photographe Aris Messinis remporte le Visa d'or pour son travail sur les migrants

    En savoir plus

  • FRANCE

    Cazeneuve annonce la suite du démantèlement de la jungle de Calais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)