Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

#ActuElles

Tacler le harcèlement, un hashtag à la fois

En savoir plus

REPORTERS

Turkménistan : les Jeux du dictateur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec la Fiac, la fièvre de l'art contemporain gagne Paris... et la campagne

En savoir plus

Moyen-Orient FRANCE 24

Syrie : des forces spéciales américaines déployées en appui des forces turques

© Delil Souleiman, AFP | Deux hommes armés identifiés par les Forces démocratiques syriennes comme des membres des forces spéciales américaines dans un village du nord de la Syrie en mai 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/09/2016

Le Pentagone a annoncé vendredi que des forces spéciales américaines avaient été déployées en appui des forces turques dans le nord de la Syrie. L'effectif se chiffre en quelques"dizaines" d'hommes.

Des forces spéciales américaines ont été déployées en appui des forces turques et des groupes rebelles modérés dans leur offensive contre le groupe État islamique (EI) dans le nord de la Syrie, a annoncé le porte-parole du Pentagone Jeff Davis vendredi 16 septembre.

Ce déploiement a été décidé "à la demande du gouvernement turc", a précisé le porte-parole. Selon un responsable militaire américain, l'effectif de forces spéciales américaines ainsi déployé se chiffre en quelques "dizaines" d'hommes.

Ankara a lancé le 24 août une ambitieuse offensive dans le nord de la Syrie, envoyant ses chars et ses forces spéciales soutenir les rebelles de l'opposition. Les Turcs et leurs alliés rebelles syriens ont ainsi réussi à priver le groupe jihadiste de son dernier accès à la frontière turque.

Ankara cherchait aussi à contenir à travers cette offensive les rebelles kurdes des YPG (Unités de protection du peuple kurde), considérés par la Turquie comme une organisation "terroriste" mais alliés aux États-Unis dans la lutte contre l'EI. Le chef d'état-major inter-armées américain, le général Dunford, a rencontré vendredi en Croatie le chef d'état-major de l'armée turque, le général Hulusi Akar, a par ailleurs annoncé Washington.

Avec AFP

 

Première publication : 16/09/2016

  • SYRIE

    Syrie : la trêve est prolongée mais l'aide humanitaire peine à être acheminée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Netflix, Hollywood, prix Nobel... mais qui sont les Casques blancs syriens ?

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Vidéo : à Jarablus, en Syrie, les femmes libérées de l'EI mais toujours traumatisées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)