Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Les Républicains : Les travaux d’Hercule de Laurent Wauquiez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Avec Jerusalem, les États-Unis ont réduit les chances d’une solution négociée"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la frontière irlandaise, casse-tête du Brexit

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réunion de l'OMC accouche de... rien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand Erdogan se pose en sauveur des Palestiniens"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Froome en sursis ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

G5 Sahel : le don de 100 millions de dollars de Riyad

En savoir plus

LE DÉBAT

G5 Sahel : une force militaire régionale pour remplacer Barkane ?

En savoir plus

Economie

Amazon se lance dans l'artisanat en Europe avec Handmade

© Capture d'écran, Amazon | La version française d'Amazon Handmade débute jeudi 22 septembre

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/09/2016

Amazon lance en Europe sa boutique d'objets fait main, baptisée Handmade. Le supermarché en ligne espère devenir le distributeur privilégié des artisans sur Internet. Mais il n'est pas le seul sur ce créneau.

Amazon veut faire main basse sur le fait main en France et en Europe. Le géant américain du e-commerce ouvre, jeudi 22 septembre sur le Vieux continent, Handmade (fait main), son portail dédié à l’artisanat déjà lancé il y a un an aux aux États-Unis. Cette nouvelle corde à l’arc toujours plus fourni de produits d’Amazon est, dans un premier temps, déclinée dans l’Hexagone, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie.

Bijoux, décorations d’intérieur, accessoires, le groupe espère profiter de l’appétit grandissant des consommateurs pour les pièces uniques et souvent personnalisables dans un univers marchand dominé par des grandes enseignes qui proposent 1 001 variations du même T-shirt ou épuisent jusqu’à plus soif l’univers de la Reine des Neiges ou de Star Wars.

10 000 artisans de 40 pays

Pour séduire les clients européens, Amazon sort les grands moyens. Au lancement, Amazon Handmade disposera “de 30 000 produits, dont un tiers est personnalisable, fabriqués à la main par 10 000 artisans venus de 40 pays”, a affirmé Patrick Labarre, directeur de la marketplace d’Amazon France. Il assure que l’offre va ensuite rapidement augmenter.

Le groupe compte aussi bichonner ses vendeurs. Il ne s’est pas contenté d'ajouter une nouvelle catégorie dans la liste toujours grandissante des produits qu'il propose, comme l’alimentaire, les couches ou la mode. Handmade est un site dans le site, avec des photos plus grandes pour les produits, des pages personnelles sur lesquelles les artisans peuvent présenter leur projet, les photos des commerçants sur la fiche produit et un moyen de les contacter directement. Ils sont aussi exemptés, pour l’instant, de l’abonnement mensuel dont doivent s’acquitter les vendeurs professionnels qui passent par Amazon. Le tout “pour instaurer une relation de confiance essentiel entre l’artisan et l’acheteur”, assure Patrick Labarre.

Si Amazon fait tant d’efforts, c’est que le groupe sait que le créneau est porteur. Le site américain Etsy, spécialisé dans le “handmade”, a déjà prouvé qu’il y avait une demande pour ce genre de produits sur Internet. Fondée en 2005, cette société new-yorkaise a réalisé une introduction en Bourse tonitruante en avril 2015. Elle a levé 267 millions de dollars auprès d’investisseurs sur cette seule promesse : permettre à des artisans et des créateurs particuliers de dépasser le marché purement local pour trouver plus facilement des clients un peu partout dans le monde.

Livraisons

Face à Etsy, qui est actuellement le leader en Europe, Amazon assure avoir plusieurs arguments de poids, et notamment dans le domaine de la distribution. Tous les artisans français conviés par Amazon pour la conférence de lancement de Handmade clamaient en chœur que la puissance logistique du géant américain est un grand plus pour eux face à la concurrence. “Pour moi, le principal avantage est qu’Amazon s’occupe de la livraison, ce qui me permet de déléguer une partie des tâches les moins intéressantes”, assure à France 24 Marion Hubben, une jeune Lilloise de 30 ans qui s’est lancée dans la création d’objets de déco pour les chambres d’enfants en novembre 2015 et fait partie des pionniers d’Amazon Handmade.

L’autre bénéfice est la visibilité qu’offre l’e-commerçant. “Je fais ce métier depuis six ans et j’ai essayé les autres sites, Facebook, Instagram et mon propre site de vente en ligne, sans réussir à sortir du lot, mais j’espère que la force du référencement d’Amazon va permettre d’améliorer les choses”, explique à France 24 Charlie Bonneau, un artisan de Bénévent-l'Abbaye, dans la Creuse, qui fabrique des objets en porcelaine.

Autant d’avantages qui ont permis à Amazon Handmade de démarrer en fanfare aux États-Unis, où les ventes de produits faits main ont augmenté de 300 % en un an. Mais rien ne garantit que le succès soit le même en France où il existe déjà un acteur bien implanté en plus d’Etsy : A Little Market. Lancé en 2008, ce site avait séduit plus de 100 000 vendeurs et comptait 620 000 membres avant d’être racheté en 2014 par Etsy, tout en continuant à opérer de manière indépendante.

“Nous ne faisons que ça, contrairement à Amazon qui est davantage un supermarché dans lequel le fait main reste un rayon”, souligne Nicolas Cohen, co-fondateur de A Little Market, contacté par France 24. Cette spécialisation permet, d’après lui, un bien meilleur accompagnement des artisans. A Little Market et Etsy créent ainsi des événements de ventes et de rencontres ponctuels à Paris pour permettre aux commerçants et clients de se rencontrer en chair et en os. Le site français a aussi une équipe chargé de conseiller les artisans pour mettre en valeur leurs produits sur le site.

Reste à savoir si cette approche plus personnalisée résistera face au rouleau compresseur d’Amazon.

Première publication : 22/09/2016

  • INTERNET

    Le nouveau service de livraison en une heure d'Amazon irrite Paris et ses commerçants

    En savoir plus

  • INTERNET

    États-Unis : Amazon ne veut plus vendre certains produits Apple ou Google

    En savoir plus

  • SOCIAL

    Amazon : enfer du travail ou indignation aveugle ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)