Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

Asie - pacifique

Afghanistan : les Taliban affirment contrôler la ville de Kunduz

© Bashir Khan Safi, AFP | Contrôle des véhicules par la police afghane, à Kunduz, le 3 octobre 2016.

Vidéo par Wassim NASR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2016

Les Taliban ont lancé, lundi, un assaut coordonné contre Kunduz, grande ville du nord de l'Afghanistan. D'après une source talibane contactée par France 24, le centre-ville est passé sous leur contrôle, à l'exception de l'aéroport.

Les combattants talibans ont pris le contrôle du centre de Kunduz, grande ville du nord de l’Afghanistan, lundi 3 octobre, selon une source talibane officielle contactée par France 24. L'interlocuteur précise que l’aéroport est toujours contrôlé par les forces gouvernementales.

Pour voir les images et vidéos sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

Selon des témoins et la police, contactés par l'agence Reuters, les Taliban ont hissé leur drapeau au-dessus du principal carrefour routier du centre-ville et lancé une attaque contre le quartier général de la police et le siège du gouverneur provincial, dont des responsables ont été vus fuyant en direction de l'aéroport.

Des vidéos mises en ligne par le mouvement islamiste sur les réseaux sociaux montrent des combattants prier dans les rues de la ville et raconter leur victoire après une journée de violents combats. Reuters n'a pas pu vérifier leur authenticité.

Pour voir les images et vidéos sur vos tablettes et mobiles, cliquez ici.

Mais en fin de journée, les assaillants semblent avoir été repoussés de plusieurs quartiers, d'après les sources contactées par AFP, qui précisent que le  gouverneur et la plupart des responsables de la ville se trouvent toujours à leur poste. À l'instar du ministère de l'Intérieur, le gouverneur de Kunduz, Assadullah Omerkhill, a affirmé que "les forces de sécurité ont regagné une partie du terrain perdu", notamment grâce au renfort de forces spéciales, a-t-il précisé.

Selon son porte-parole, des combats épars se produisaient encore en ville et dans les faubourgs en début de soirée, ainsi que sur l'autoroute reliant Kunduz à la province voisine de Baghlan.

>> À voir sur France 24 : "Afghanistan : à Kunduz, dans l'ombre des Taliban"

Il y a près d'un an, cette ville avait déjà été brièvement prise par les insurgés puis reconquise par l'armée au terme de deux semaines d'affrontements. C'était la première fois que les insurgés s'emparaient d'un chef-lieu de province depuis qu'ils avaient été chassés du pouvoir en 2001.

Cette offensive intervient à la veille d’une conférence des donateurs à Bruxelles, prévue mardi et mercredi, à laquelle sont annoncés plus de 70 pays. Cette réunion doit permettre d'évaluer l'aide financière à apporter à l'Afghanistan d'ici 2020, avec pour objectif d'empêcher l'effondrement du pays.

Les pays donateurs doivent se mettre d’accord sur une somme d’environ trois milliards d'euros, qui sera attribuée chaque année à Kaboul durant les 4 prochaines années. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le secrétaire d'État américain, John Kerry, sont attendus aux travaux de Bruxelles.

Première publication : 03/10/2016

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : nouvelle offensive des Taliban sur Kunduz

    En savoir plus

  • Demain à la une (Partie1)

    À Bruxelles, l'Afghanistan en quête de soutiens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)