Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Shell et Eni jugés pour corruption au Nigeria

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Erdogan va-t-il desserrer son étau?"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Plus de 68 millions de personnes chassées de chez elles à-travers le monde, en 2017"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

Afrique

Vidéo : au Maroc, les élections se jouent aussi sur les réseaux sociaux

© Capture d'écran F24

Vidéo par Mohamed AMERKAD , Rabya OUSSIBRAHIM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/10/2016

Alors que les électeurs marocains sont appelés aux urnes vendredi 7 octobre pour renouveler leur Parlement, les partis politiques, à l'instar du Parti justice et développement, au pouvoir, investissent massivement les réseaux sociaux.

À quelques jours des élections législatives, pour lesquelles quelque 15 millions de Marocains sont appelés aux urnes, la campagne bat son plein... Y compris sur la Toile. Les principaux partis, notamment les islamistes du Parti justice et développement (PJD), à la tête du gouvernement depuis 5 ans, et le Parti de l'authenticité et de la modernité (PAM), réputé proche du pouvoir, investissent massivement les réseaux sociaux.

Pour le parti historique de l'Istiqlal, c'est une première. La formation politique, fondée en 1944, n'a pas hésité à créer une cellule pour investir Facebook, YouTube ou encore sa radio sur le Web, pour convaincre un électorat marocain très connecté.

"Ces nouveaux supports, ces nouveaux outils médiatiques nous permettent de communiquer. On avait une cellule qui s'occupait déja de ça pour suivre cette approche au niveau national et là on l'a renforcée", souligne Mohamed Regragui,  Membre du comité central du parti de l'istiqlal.

Sur les pages Facebook du parti de l'opposition Authenticité et modernité, l'équipe de campagne poste photos et montages vidéo des différents meetings, à travers tout le Maroc. Leur slogan ? "Le changement, c'est maintenant", en écho à celui de François Hollande lors de la campagne présidentielle en 2012. Le PAM se pose comme la seule alternative aux islamistes.

En revanche, le PJD du chef du gouvernement mise, lui, sur son bilan. Une équipe de jeunes militants diffuse ainsi des spots dynamiques en darija, dialecte marocain, sur sa chaîne YouTube qui enregistre plus de deux millions de vues. Le parti se vante d'ailleurs d'être le premier à avoir une webtv digne de ce nom. 

Première publication : 05/10/2016

  • MAROC

    Désabusés, les Marocains se détournent des législatives

    En savoir plus

  • MAROC

    Élections législatives au Maroc : un face à face serré entre le PJD et le PAM

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)