Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

Culture

Le cinéaste polonais Andrzej Wajda est mort

© Gabriel Bouys, AFP | Andrzej Wajda à la Mostra de Venise, en 2013.

Vidéo par Maya SZYMANOWSKA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/10/2016

Le célèbre metteur en scène polonais Andrzej Wajda est mort dimanche soir à Cracovie à l'âge de 90 ans. En 1981, le réalisateur avait notamment reçu la Palme d'or à Cannes pour "L'Homme de fer", un film retraçant la naissance de Solidarnosc.

La légende du cinéma polonais, Andrzej Wajda, est mort dimanche soir à Varsovie à l'âge de 90 ans, ont annoncé ses proches et plusieurs médias polonais.

Le réalisateur de "L'Homme de fer" et de nombreux autres films reflétant l'histoire complexe de son pays est décédé d'une insuffisance pulmonaire. Hospitalisé depuis plusieurs jours, il se trouvait dans un coma pharmacologique, a indiqué à l'AFP un proche de la famille qui a demandé à garder l'anonymat.

"Nous espérions qu'il en sortirait", a dit le scénariste et metteur en scène Jacek Bromski sur la chaîne privée TVN24. Malgré son grand âge, le cinéaste était resté très actif ces dernières années, secondé par sa femme Krystyna Zachwatowicz, actrice, metteur en scène et scénographe.

En 1981, "L'homme de fer" de Wajda a reçu la palme d'or à Cannes

Pour voir les vidéos sur vos mobiles, cliquez ici

En 1977, il sort "L’Homme de marbre", diatribe contre la Pologne communiste. Trois ans plus tard, Wajda réalise le deuxième volet "L’Homme de fer". Le film, qui revient sur la naissance - presqu'en temps réél - du puissant syndicat Solidarnosc, est récompensé par la Palme d’or à Cannes.

Dans "Katyn", nominé à l'Oscar en 2008, il racontait l'histoire tragique de son propre père, Jakub Wajda, qui fut l'un des 22 500 officiers polonais massacrés par les Soviétiques en 1940, notamment à Katyn. Capitaine d'un régiment d'infanterie de l'armée polonaise, il fut exécuté d'une balle dans la nuque par le NKVD, la police secrète de Staline.

Son dernier film, "Powidoki" (Après-image, 2016), présenté en septembre au Festival de Toronto (Canada) et qui n'est pas encore sorti en salle, sera le candidat polonais à l'Oscar. Wajda y raconte les dernières années de la vie d'un peintre d'avant-garde et théoricien de l'art, Wladyslaw Strzeminski, en lutte contre le pouvoir stalinien. Certains critiques y ont vu une métaphore de la Pologne actuelle dirigée par les conservateurs du Droit et Justice (PiS).

Après-image, le dernier film de Wajda n'est pas encore sorti en salle

Avec AFP
 

Première publication : 10/10/2016

  • CINÉMA

    Le géant de la comédie américaine Gene Wilder est mort à 83 ans

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Garry Marshall, le réalisateur de "Pretty Woman", est mort

    En savoir plus

  • CINEMA

    Décès du réalisateur américain Michael Cimino

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)