Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Comment tout pourrait mal tourner pour Angela Merkel"

En savoir plus

MODE

Barcelone, nouvel eldorado de la création européenne

En savoir plus

LE DÉBAT

La Catalogne en instance de divorce avec l’Espagne ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du Code du travail : les ordonnances présentées en Conseil des ministres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crise au FN : "L'impossible existence des numéros deux"

En savoir plus

LE DÉBAT

La Catalogne en instance de divorce avec l’Espagne ? (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le bras de fer entre Madrid et la Catalogne fait réagir la toile

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : le risque de la radicalisation

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Crise des Rohingya : "Qu'ils nous laissent entrer", plaide le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme

En savoir plus

Moyen-Orient FRANCE 24

Vidéo : la ville irakienne de Bartella libérée, le retour de la communauté chrétienne

© James André, France 24 | Le retour des habitants de Bartella sur leurs terres.

Vidéo par Jonathan WALSH , James ANDRE , Amar Mohammed Sahib AL HAMEEDAWI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/10/2016

À l'arrivée du groupe État islamique dans la région de Mossoul, en Irak, les nombreux chrétiens qui y vivaient ont fui. Aujourd'hui, certains chrétiens reviennent sur leurs terres, notamment à Bartella, tout juste libérée du joug jihadiste.

Dans la petite ville de Bartella, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Mossoul, l’heure est à la joie. Des combattants chrétiens sont de retour chez eux après deux ans d’exil forcé. "Je vais remettre la croix sur l’église. Regarde Daech, je vais la remettre !", s'exclame l'un d'entre eux, avant de clamer : "Que dieu vous garde ! Que dieu vous bénisse tous !".

En 2014, les chrétiens assyriens avaient fui la région de Mossoul quand le groupe État islamique s’était imposé sur ces terres. Ces hommes avaient alors formé une milice, les Forces de la plaine de Ninive, forte de quelques centaines de combattants qui se battent parfois aux côtés des peshmerga.

"Défendre nos terres"

"Notre but est de défendre nos terres et de plus jamais subir ce que Daech nous a infligé. Notre peuple s'est dispersé, nos enfants sont morts, et nous nous sommes retrouvés sous des tentes. Alors je voudrais passer ce message à mon peuple : 'Bartella est reprise'", explique Hussam Salem, l’un de ces combattants.

L'église de Bartella a été dévastée par les jihadistes. Face à ce saccage, chez certains, la joie laisse place à la colère. "Cette destruction est intolérable, insupportable. Aucune religion ne peut admettre cela. Ces terroristes n'ont pas de religion ! Ici c'est la maison de Dieu", s'emporte Khaled Shamhoun, un membre des Forces de la plaine de Ninive.

Pour ces hommes, cette journée reste une étape. Il n’est pas encore question de faire revenir leurs familles avant la reconquête de Mossoul.

Première publication : 23/10/2016

  • IRAK

    Bataille de Mossoul : l'EI oppose une violente résistance et contre-attaque à Kirkouk

    En savoir plus

  • IRAK

    Dans un village près de Mossoul : "On sait que ton mari est avec l'EI"

    En savoir plus

  • EXCLUSIF

    Vidéo : sur le front avec les forces irakiennes engagées dans la bataille de Mossoul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)