Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

EUROPE

"La vraie religion", l’influente organisation salafiste dans le collimateur des autorités allemandes

© John MacDougall, AFP | La distribution gratuite de coran dans les rues allemandes étaient la marque de fabrique de l'organisation salafiste "La vraie religion"

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/11/2016

Le vaste coup de filet en Allemagne dans les milieux islamistes radicaux vise exclusivement l'influente organisation salafiste "La vraie religion" et son fondateur, Ibrahim Abou-Nagie.

"Ils glorifient la haine et le terrorisme". Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, n’avait pas de mots suffisamment durs pour l’organisation salafiste "Die wahre Religion" (“La vraie religion), ciblée par une gigantesque opération policière menée simultanément dans soixante villes de dix Länders [régions allemandes], mardi 15 novembre.

Environ 200 appartements et bureaux ont été perquisitionnés lors de cette démonstration de force policière qui a pour but d'illustrer, d’après le ministre de l’Intérieur, que "l’Allemagne est une démocratie qui sait se défendre" contre la menace terroriste.

Acteur incontournable de l’islam radical en Allemagne

Cette opération a été rendue possible après la décision prise le 11 novembre par les autorités allemandes d’interdire "La vraie religion" pour trouble à l’ordre public. Berlin l’accuse de recruter des jeunes, sous couvert d’enseignement religieux, pour les envoyer ensuite se battre en Syrie et en Irak aux côtés de l’organisation terroriste État islamique (EI). L’organisation salafiste allemande aurait ainsi facilité le départ d’environ 140 Allemands, d’après les données fournies par le ministère de l’Intérieur.

Ce n’est pas la première fois que "La vraie religion" est dans le collimateur des autorités. L’organisation est, en fait, un vieux client des services de renseignement. Fondée en 2005, elle s’est, petit à petit, installée comme un acteur incontournable de l’islam radical en Allemagne.

Son principal fait d’armes remonte à l’automne 2011. L’organisation s’était alors lancée dans la distribution gratuite du coran. Son grand dessein était d’en distribuer 25 millions dans toute l’Allemagne. Mais selon les autorités, ce but est loin d’avoir été atteint, même si le nombre exact de coran distribués n’est pas connu.

Cette campagne, baptisée "Lis ça", a rencontré au fil des ans un vaste écho médiatique et était toujours en cours au moment où "La vraie religion" a été interdite. Les responsables de ce groupe salafiste assurent qu’il s’agit d’un moyen de confronter les opinions sur les questions religieuses, tandis que les détracteurs y voyaient une opération de prosélytisme pour attirer les jeunes vers un islam radical. Avec la montée en puissance de l’EI et l’exportation du terrorisme en Europe, ces salafistes installés dans les rues piétonnes de plusieurs villes à distribuer le coran sont apparus aux yeux des autorités de plus en plus comme des agents recruteurs pour l’organisation terroriste.

Du papier adhésif à l’islam radical

En frappant "La vraie religion", Berlin veut aussi porter un coup à l’influence de son fondateur, Ibrahim Abou-Nagie. Cet Allemand d’origine palestinienne de 52 ans est considéré comme l’un des personnages les plus influents du paysage salafiste allemand. Il était même devenu une cible prioritaire depuis l’arrestation mardi 8 novembre d’Abu Walaa, dépeint comme le plus dangereux des prédicateurs de la haine en Allemagne.

Ibrahim Abou-Nagie, installé depuis trente-cinq ans sur le sol allemand et qui habite à Cologne, ne s’est tourné vers le prosélytisme religieux qu’après une mésaventure professionnelle. Il a, en effet, d’abord tenté de vendre du papier adhésif, mais sa petite entreprise ne décolle pas et fait faillite. Ibrahim Abou-Nagie fonde alors "La vraie religion" et s’associe avec une autre figure de l’islam radical germanique, l’Allemand Pierre Vogel, pour tenter de sensibiliser, en premier lieu, les enfants et les adolescents à leur vision de l’islam. Ils passent quelques années à donner des cours de religion aux plus jeunes, dans différentes mosquées en Allemagne.

Ce n’est que quelques années plus tard qu’Ibrahim Abou-Nagie décide d’étendre le domaine de son prosélytisme à toute la population allemande. La forte médiatisation de sa campagne "Lis, ça" et ses nombreuses vidéos sur YouTube assurent à l’homme une popularité et une influence toujours grandissante. Il se défend publiquement de tout fanatisme, mais dans ses prises de parole sur Internet, il promet l’enfer aux chrétiens qui ne se convertissent pas et justifie l’utilisation de la violence pour l’islamisation des foules.

L'homme voit aussi les choses en grand. Il vise la distribution gratuite de coran dans une quinzaine de pays, dont la France, l’Espagne ou encore la Suisse et le Brésil.

Mardi 15 novembre, lors de l’opération policière contre "La vraie religion", Ibrahim Abou-NagieIl ne se trouvait pas en Allemagne. D’après les autorités, il se trouverait depuis plusieurs semaines en Malaisie. Son retour risque d’être difficile.

Première publication : 15/11/2016

  • ALLEMAGNE

    Vaste opération de la police allemande contre un groupe salafiste

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Attentat déjoué en Allemagne : les autorités tentent de désamorcer la polémique

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Allemagne : la piste de "coachs" qui "guident" les terroristes jusqu’au passage à l’acte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)