Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Amériques

Vive émotion lors de la dernière remise de médailles de la Liberté de Barack Obama

© Nicholas Kamm, AFP | Le président Barack Obama décore l'acteur Tom Hanks de la médaille présidentielle de la Liberté, le 23 novembre 2013, à la Maison blanche.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2016

Pour la dernière fois avant la fin de son mandat, Barack Obama a remis la médaille présidentielle de la Liberté à plusieurs personnalités dont l'acteur Robert de Niro, le rocker Bruce Springsteen ou encore le basketteur Michael Jordan.

C’était un moment plein d’émotion. Barack Obama a décoré plusieurs personnalités de la médaille présidentielle de la Liberté, mercredi 23 novembre, à la Maison blanche.

"Toutes les personnes présentes sur cette estrade m’ont touché de manière très personnelle. Il est nécessaire de réaliser, lorsque l’on pense à l’incroyable diversité des personnes, que c’est cette diversité qui fait de nous la plus grande nation sur terre", a déclaré le président américain avant d’ajouter : "Pas en raison de ce que nous sommes, pas en raison de nos différences mais parce que dans notre différence nous savons nous trouver des points communs".

Parmi les récipiendaires de cette décoration, la plus haute récompense possible pour des civils : l'acteur Robert de Niro, le rocker Bruce Springsteen, le basketteur Michael Jordan mais aussi les acteurs Tom Hanks et Robert Redford, le basketteur Kareem Abdul-Jabbar, la chanteuse Diana Ross, le milliardaire Bill Gates ou l'actrice et présentatrice de talk-show Ellen DeGeneres.

>> Pour voir les images et vidéos sur vos mobiles et tablettes, cliquez ici

"J’étais sur le point de me mettre à pleurer"

Dans son discours, Barack Obama a notamment souligné le courage d'Ellen DeGeneres quand elle a officialisé son homosexualité : "Que ce fardeau était incroyable à porter, de prendre un tel risque comme ça, pour sa carrière. Les gens ne font pas ça souvent, et ensuite, porter ainsi les espoirs de millions de gens sur ses épaules..."

"Comme dirait Ellen, ‘nous voulons tous une chips qui puisse supporter son poids de guacamole’. Cela n'a aucun sens à mon avis, mais j'ai pensé que cela allait changer l'ambiance, car j'étais sur le point de me mettre à pleurer...", a poursuivi le président américain, avant de souligner avec humour la longue carrière de Robert de Niro, "père sicilien devenu mafioso new-yorkais, puis mafioso à la tête d'un casino, puis mafioso chez son psy, puis beau-père pire qu'un mafioso..."

 

La médaille présidentielle de la Liberté a pour but d'honorer les artistes, scientifiques, sportifs, philanthropes et autres civils pour leurs contributions à la culture ou à la paix.

Avec AFP
 

Première publication : 23/11/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Présidence de Donald Trump : Barack Obama restera vigilant

    En savoir plus

  • EUROPE

    Obama et les dirigeants de l’UE mettent en garde Trump contre l’isolationnisme

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    À Berlin, Obama salue le leadership d'Angela Merkel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)