Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Zimbabwe : La fin de l'ère Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Scène de liesse à Harare après la démission de Robert Mugabe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

FRANCE

Primaire de la gauche : une pétition réclame la candidature de Taubira

© Kenzo Tribouillard, AFP | Icône de la gauche, Christiane Taubira laisse planer le doute sur une éventuelle candidature à la primaire de la gauche.

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 01/12/2016

Une pétition qui a recueilli plus de 60 000 signatures plaide pour la candidature de Christiane Taubira à la primaire de la gauche. Pour de nombreux sympathisants socialistes, l’ancienne garde des Sceaux est la seule à pouvoir rassembler la gauche.

"À l'aide ! C'est toute la Gauche qui vous réclame, Madame Taubira !" C’est un cri d’alarme, une bouée lancée dans les eaux troubles de la gauche française par un citoyen qui redoute le naufrage prochain de la présidentielle. Frans Torreele, à l’initiative de la pétition lancée sur le site change.org, interpelle l’ancienne garde des Sceaux pour s’engager dans la primaire de la gauche qui aura lieu les 22 et 29 janvier prochains. "Face à la déception des années Hollande et au spectre des populismes de la droite et ses extrêmes, qui mieux que vous pourrait incarner cette Gauche de combat, cette Gauche d'idées, cette Gauche qui rassemble ?", s’interroge l’internaute.

"À gauche, (...) il y a un peu de monde"

Son appel au secours n’est pas passé inaperçu puisque plus de 65 000 personnes ont apporté leur soutien. Mais l’objectif de la pétition, fixé à 75 000 signatures, suffira-t-il à inciter la Guyanaise à s’engager dans la bataille politique ? Rien à ce jour ne permet de le dire. Ou de l’infirmer.

L’électron libre de la gauche n'a pas dévoilé ses intentions concernant une éventuelle candidature. Invitée sur le plateau du Quotidien de Yann Barthès le 12 septembre dernier, elle n’a rien laissé paraître de ses intentions. "Je ne suis pas l'auteur de la confusion actuelle, avait-elle seulement déclaré. Ma position est liée justement à cette confusion-là. Je vois bien qu'à gauche (...) il y a un peu de monde."

Ce n’est pourtant pas la première fois que Christiane Taubira est sollicitée pour se jeter dans la bataille de la primaire. Après la publication du livre de confidences sur François Hollande et sa dégringolade dans les sondages, plusieurs élus socialistes avaient demandé à la rencontrer pour l'inciter à revenir aux affaires, révélait Libération en octobre dernier. Claude Bartolone fait notamment partie de ces élus qui lui ont déjà assuré de son soutien dans l’hypothèse où elle serait candidate.

L'humoriste Christophe Alévêque, dans l’émission Quoditien, avait publiquement pris position en faveur d'une candidature de l'ancienne garde des Sceaux. "Christiane Taubira est notre seule chance. Elle est la seule personnalité à pouvoir faire un lien entre toutes les gauches, elle est la seule à pouvoir incarner et à insuffler une dynamique", soulignait alors l’humoriste. "Elle est la seule qui par son parcours, son identité et ses combats, peut rassembler un pays qui se cherche, doute et tend à se retourner contre lui-même. Elle incarne les valeurs que nous défendons."

La condition Manuel Valls

Discrète dans les médias, cette passionée de poésie n’a pas pour autant délaissé la chose politique. Christiane Taubira s’est rendue le week-end du 26 et 27 novembre dernier au "carrefour des gauches" à Bondy, aux côtés de Martine Aubry, Claude Bartolone et Anne Hidalgo pour tenter de trouver d’éventuelles solutions à une défaite électorale annoncée.

Depuis qu’elle a quitté le gouvernement, elle a toujours assuré qu'elle ne se présenterait pas face à François Hollande. Mais une candidature de Manuel Valls pourrait changer la donne.

 

Première publication : 01/12/2016

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Depuis New York, Christiane Taubira réaffirme sa "loyauté" envers François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : la ministre de la Justice Christiane Taubira démissionne après "la couleuvre de trop"

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : la voix discordante de Christiane Taubira met la majorité dans l’embarras

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)