Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

EUROPE

Les pro-Européens se félicitent de la victoire de Van der Bellen à la présidentielle autrichienne

© Harald Schneider, APA, AFP | Le candidat d'extrême droite Norbert Hofer et le candidat écologiste Alexander Van der Bellen, vainqueur de l'élection présidentielle du 4 décembre 2016.

Vidéo par Caroline DE CAMARET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/12/2016

Plusieurs dirigeants européens ainsi que des membres des institutions européennes se sont dits soulagés dimanche soir par la victoire du candidat écologiste à la présidentielle autrichienne, Alexander Van der Bellen face à l'extrême droite.

L’Europe a poussé un "ouf" de soulagement dimanche 4 décembre à l’annonce de la victoire du candidat écologiste, Alexander Van der Bellen, face au candidat d'extrême droite, Norbert Hofer, à l’élection présidentielle autrichienne.

>> À lire : Présidentielle en Autriche : l’indépendant Van der Bellen, élu sur son profil de "rassembleur"

"C'est un plaisir de vous féliciter de tout cœur pour votre élection [...]. Au nom de l'Union européenne, et personnellement, je vous fais tous mes vœux de réussite", a déclaré Donald Tusk, le président du Conseil européen dans un communiqué.

"Alors que nous faisons face à de nombreux et difficiles défis, la poursuite de la contribution constructive de l'Autriche à la recherche de solutions partagées en Europe et au maintien de l'unité européenne va rester primordiale", a-t-il ajouté.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a de son côté salué le résultat de la présidentielle autrichienne comme la "lourde défaite du nationalisme et du populisme anti-européen".

"Toute l’Europe se sent soulagée"

En Allemagne, le patron du parti social-démocrate allemand, Sigmar Gabriel a applaudi "une victoire nette de la raison contre le populisme de droite". "Toute l'Europe se sent soulagée", a-t-il souligné.

"Le populisme n'est pas une fatalité pour l'Europe", a réagi de son côté le Premier ministre français, Manuel Valls, alors le chef de la diplomatie italienne Paolo Gentiloni jugeait que la victoire d'Alexander Van der Bellen "est vraiment une bonne nouvelle pour l'Europe".

Marine Le Pen a, elle, adressé ses félicitations au parti d’extrême droite FPÖ "qui s'est battu avec courage". "Les prochaines législatives seront celles de leur victoire !", a estimé dans un tweet la patronne du Front national.

Alexander Van der Bellen va maintenant devoir "durcir ses positions pour donner des gages à la droite", rappelle La Croix, notamment en prônant une "tolérance zéro" en matière de sécurité mais aussi "une restriction de l’asile pour les migrants économiques".

Avec AFP
 

Première publication : 04/12/2016

  • AUTRICHE

    Norbert Hofer, l'arme discrète de l'extrême droite autrichienne

    En savoir plus

  • HISTOIRE

    L'Autriche va raser la maison natale d'Adolf Hitler

    En savoir plus

  • CRISE MIGRATOIRE

    Après avoir accueilli 90 000 réfugiés en 2015, l'Autriche restreint son droit d'asile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)