Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Afrique

L'Aquarius, le seul bateau de sauvetage de migrants actif en hiver, lance un appel aux dons

© Gabriel Bouys, AFP | Un père tient dans ses bras ses filles. Ils ont été sauvés en Méditerranée, le 24 mai 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/12/2016

L'Aquarius, le seul bateau de sauvetage de migrants à opérer l'hiver en Méditerranée, ne pourra peut-être pas prendre la mer après le mois de février, faute de moyens. L'association SOS Méditerranée lance un urgent appel aux dons.

L'association SOS Méditerranée, qui prête secours aux migrants naufragés dans le canal de Sicile, lance un appel urgent aux dons. Faute de moyens, son bateau, l'Aquarius, restera à quai. Il est pourtant le seul navire humanitaire à rester dans la zone tout l'hiver.

Après neuf mois d'opérations en Méditerranée, l'Aquarius a réalisé 42 opérations de sauvetage, a annoncé l'association à Marseille. Il a participé au sauvetage de 10 090 personnes depuis le 7 mars 2016, dont un quart de mineurs, beaucoup non-accompagnés.

>> À lire sur France 24 : Naufrage de migrants en Méditerranée, l’effroyable récit d’un rescapé

"Nous avons de quoi tenir jusqu'en février, mais pas au-delà", a martelé Jean-Yves Abecassis, responsable de la sensibilisation. L'association fonctionne "à 99 % avec des dons privés, pour la plupart de simples citoyens", a-t-il rappelé.

Pour affréter son navire qui compte 11 membres d'équipages, 10 sauveteurs et près de dix personnels de Médecins sans frontières, et pour patrouiller dans une zone "plus grande que la Corse", SOS Méditerranée a besoin de 4 millions d'euros par an. L’Aquarius coûte 11 000 euros par jour et les dons qui ont afflué après la diffusion des photos du petit Aylan commencent à se tarir.

"Nous avons besoin de vous", la campagne de SOS Méditerranée


>> Pour voir les vidéos sur vos smartphones, cliquez ici<<

Plus de 4 500 morts en 2016

"Il n'y a pas de saison pour les migrations", a insisté de son côté Sophie Beau, co-fondatrice et directrice générale de SOS Méditerranée. "Cet été, il y avait jusqu'à 11 bateaux de sauvetage, mais depuis aujourd'hui nous sommes seuls". L'Aquarius est le seul navire humanitaire privé qui prévoit de passer l'hiver en mer, aux côtés des bâtiments militaires de l'UE, Sophia et Triton. Les deux navires affrétés par médecins sans frontières (MSF) Dignity I, Bourbon Argos, sont à quai pour l’hiver.

"Les passeurs prennent de plus en plus de risques et partent même par temps de houle, avec des canots de moins en moins bonne qualité, voire des bateaux en bois", a expliqué Stéphane Broc'h, marin-sauveteur tout juste débarqué de l'Aquarius, qui s'inquiète notamment des cas d'hypothermie en hiver.

SOS Méditerranée relève que l'axe maritime entre la Libye et l'Italie est devenu, depuis la fermeture de l'axe Turquie-Grèce, la première route migratoire en mer. Depuis le début de l'année, 4 699 morts ont été recensés. "2016 est d'ores et déjà l'année la plus meurtrière de l'histoire de la Méditerranée", a déclaré l’association.

Cette année, une dizaine de navires ont patrouillé au large de la Libye, affrétés par le Moas, Médecins sans frontières (MSF), SOS Méditerranée, Save the Children, les Espagnols de Proactiva Open Arms et les Allemands de Sea-Watch, Sea-Eye ou encore Jugend Rettet.

Avec AFP
 

Première publication : 06/12/2016

  • EUROPE

    En Méditerranée, la flottille humanitaire s’inquiète de l’hiver pour les migrants

    En savoir plus

  • ITALIE

    Méditerranée : 550 migrants sauvés par les garde-côtes italiens

    En savoir plus

  • EUROPE

    Migrants : au moins 230 morts après deux naufrages en Méditerranée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)