Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Coupe du monde 2018 : la France affrontera la Croatie en finale

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Trump et Poutine ont rendez-vous à Helsinki

En savoir plus

FRANCE

Reçu à l'Académie française, Andreï Makine plaide en faveur d’une Russie "humiliée"

© Patrick Kovarik, AFP | L'auteur d'origine russe Andreï Makine pose dans la bibliothèque de l'Académie avant sa réception, le 15 décembre 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/12/2016

L’écrivain d’origine russe Andreï Makine a été reçu, jeudi, à l’Académie française. La réception du nouvel "Immortel" a pris des airs de plaidoyer en faveur de la Russie.

Andreï Makine, écrivain français d’origine russe, a fait son entrée, jeudi 15 décembre, à l’Académie française. Cette journée coïncidait avec une réunion du Conseil européen à Bruxelles au cours duquel devait être abordée la question des sanctions européennes contre la Russie.

La réception du plus russe des écrivains français a été marquée par un plaidoyer en faveur d’un pays qui serait toujours présenté sous un aspect négatif. Andreï Makine a prononcé un discours durant lequel il a plaidé en faveur de "l'entente franco-russe" en retraçant les liens historiques, littéraires et spirituels entre les deux nations.

À rebours de la position officielle de la France qui dénonce depuis deux ans l'annexion de la Crimée et les atteintes de Moscou à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, il a évoqué l’"horrible tragédie ukrainienne" en condamnant "la guerre fratricide orchestrée (à Kiev) par les stratèges criminels de l'Otan et leurs inconscients supplétifs européens".

"Stratégie du chaos au Moyen-Orient"

Dans son discours, Andreï Makine a également regretté que "les grandes puissances" occidentales "jouent avec le feu, en livrant des armes aux intégristes, en les poussant dans la stratégie du chaos, au Moyen-Orient".

"Qui aurait, aujourd'hui, l'impudence de contester le martyre de tant de peuples, musulmans ou non, sacrifiés sur l'autel du nouvel ordre mondial globalitaire ?", a demandé celui qui succède à l'Académie à l'écrivaine algérienne Assia Djebar, morte en février 2015.

Interrogé par l'AFP à l'issue de la cérémonie sous la Coupole, Andreï Makine, vêtu de son habit vert dessiné par Giorgio Armani et épée à la main, a jugé "ridicules" les accusations contre la Russie à propos d'Alep : "Voilà une ville bombardée pendant quatre ans, les Russes arrivent et ce sont eux les responsables ! C'est ridicule".

>> À lire : Hollande dénonce "l'obstruction systématique de la Russie", après le veto à l'ONU

À propos des sanctions européennes contre la Russie, l'académicien, salué par une haie d'honneur de 15 gardes républicains, a estimé qu'en agissant ainsi "l'Europe se punit elle-même par bêtise".

Avec l'entrée d'Andreï Makine à l'Académie française, l'institution créée par le cardinal de Richelieu en 1635 compte désormais 37 membres. Trois sièges restent à pourvoir.

Avec AFP
 

Première publication : 15/12/2016

  • ACADÉMIE FRANÇAISE

    Sir Michael Edwards, premier Anglais à devenir Immortel

    En savoir plus

  • ORTHOGRAPHE

    Polémique sur une réforme de l'orthographe... vieille de 26 ans, et facultative

    En savoir plus

  • Lettres

    À 66 ans, le philosophe polémique Alain Finkielkraut devient Immortel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)