Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

SPORT

Le Marocain Sofiane Boufal reçoit le Prix Marc-Vivien Foé

© Pierre René-Worms | Le Marocain Sofiane Boufal, lauréat du Prix Marc-Vivien Foé 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/12/2016

L’international marocain Sofiane Boufal s'est vu remettre le Prix Marc-Vivien Foé RFI/France24 désignant le meilleur joueur africain évoluant en ligue 1 (saison 2015-2016). Pour le footballeur, il s'agit "d'un honneur".

L’international marocain Sofiane Boufal s'est rendu, vendredi 23 décembre, dans les locaux de France Médias Monde pour recevoir le Prix Marc-Vivien Foé RFI/France24 désignant le meilleur joueur africain évoluant en ligue 1 (saison 2015-2016). Au moment de sa désignation le 9 mai dernier, Sofiane Boufal n’avait pas été en mesure de recevoir son prix à Paris en raison d’une blessure au genou, puis d’un transfert dans le club anglais de Southampton.

"C’est une grande fierté de recevoir ce trophée surtout que le palmarès avant moi est bien fourni avec de grands joueurs", a-t-il expliqué lors de sa visite. "Ce trophée est significatif car c’est mon premier gros trophée. Il aura une place particulière chez moi".

"Je suis content de ma progression"

Troisième Marocain auréolé du Prix Marc-Vivien Foé depuis sa création (après Marouane Chamakh en 2009 et Younès Belhanda en 2012), l'ancien milieu de terrain du LOSC s’est illustré par sa technique hors norme, qui l’a conduit à inscrire 11 buts et délivrer cinq passes décisives lors de la saison 2015/16.

Ses talents de dribbleurs ont fait de lui une valeur sûre et lui ont permis de signer cet été un contrat de cinq ans avec Southampton, où il se montre décisif depuis plusieurs semaines sous les ordres de Claude Puel. "Je suis content de ma progression. J’avance étape par étape. Mon adaptation s’est très bien passée avec des coéquipiers très sympas et puis surtout un coach français qui m’aide beaucoup", estime le footballeur âgé de 23 ans.

En 2017, Sofiane Boufal sera aussi dans la lumière sous le maillot marocain lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations au Gabon en janvier : "Je l’attends avec impatience car cela va être ma première Coupe d’Afrique. Mes ambitions sont d'aller le plus loin possible et de remporter la CAN".

Depuis 2011, le trophée du meilleur joueur africain de Ligue 1 porte le nom de Marc-Vivien Foé en hommage au joueur camerounais décédé le 26 juin 2003 sur la pelouse du stade de Gerland, à Lyon. Âgé de 28 ans, Foé avait porté en France les couleurs du Racing Club de Lens et de l'Olympique Lyonnais, laissant le souvenir d'un footballeur exemplaire et unanimement apprécié.

Les lauréats des précédentes éditions : Marouane Chamakh (Maroc - 2009), Gervinho (Côte d’Ivoire, 2010), Gervinho (Côte d’Ivoire, 2011), Younès Belhanda (Maroc, 2012), Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon, 2013), Vincent Enyeama (2014, Nigéria) et André Ayew (Ghana, 2015). 

Première publication : 23/12/2016

  • FOOTBALL

    Joueur africain de l’année : découvrez le podium du Prix Marc-Vivien Foé 2016

    En savoir plus

  • Prix Marc-Vivien Foé 2016

    Prix Marc-Vivien Foé 2016 : votez pour le meilleur joueur africain de Ligue 1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Prix Marc-Vivien Foé : le Marseillais André Ayew sacré meilleur joueur africain de L1

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)