Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

G5 Sahel : le don de 100 millions de dollars de Riyad

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Trump souhaite toujours une solution à deux États", selon Riyad

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elections sénatoriales américaines : "Thank You Alabama" inonde twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

FRANCE

Détention de Loup Bureau : Hollande affirme faire "passer des messages" à la Turquie

© AFP | François Hollande, le 21 juillet, à Arles.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2017

François Hollande a indiqué être en contact avec les autorités turques afin d'appuyer la libération du journaliste Loup Bureau, en détention depuis le 26 juillet. "Il ne s'agit pas de négociations parallèles", a toutefois précisé l'ex-président.

L'ex-président François Hollande a déclaré, mercredi 30 août, qu'il faisait "passer des messages aux autorités turques" pour appuyer la libération du journaliste français Loup Bureau, détenu depuis le 26 juillet.

"Il ne s'agit pas de négociations parallèles, il faut laisser travailler le gouvernement et la diplomatie française", a cependant précisé à l'AFP l’ancien chef de l’État français, qui a eu "une conversation avec le père de Loup Bureau" la semaine dernière.

"Je le soutiens, ce journaliste n'a fait que son travail", a assuré François Hollande qui, selon le Journal du dimanche (JDD), a notamment mobilisé "l'ambassade française". Dimanche, l'ex-président avait en effet assuré à l'hebdomadaire qu'il mobilisait ses réseaux pour aider à la libération du journaliste".

>> À lire : Détention de Loup Bureau : "Il faut que la France trouve le courage de fixer les limites de l'inacceptable"

Vendredi, une demande de libération de Loup Bureau a été rejetée par le juge qui l'avait mis en examen. Le président Emmanuel Macron a, de son coté, demandé dimanche à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan "la libération rapide" du journaliste.

Loup Bureau, qui a notamment collaboré avec les chaînes TV5 Monde, Arte et le site Slate, a été interpellé le 26 juillet à la frontière entre l'Irak et la Turquie, après que des photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (un mouvement considéré comme une organisation "terroriste" par Ankara) ont été trouvées en sa possession.

Avec AFP

Première publication : 30/08/2017

  • FRANCE

    Macron demande à Erdogan la "libération rapide" du journaliste Loup Bureau

    En savoir plus

  • FRANCE

    La demande de libération du journaliste Loup Bureau détenu en Turquie a été rejetée

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Détention de Loup Bureau : "Il faut que la France trouve le courage de fixer les limites de l'inacceptable"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)