Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Amériques

Fusillade de Fort Lauderdale : le tireur a été inculpé

© Capture d'écran France 24 | Esteban Santiago a été inculpé par la justice fédérale américaine samedi 7 janvier.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2017

L'auteur de la fusillade, qui a éclaté vendredi à l'aéroport international de Fort Lauderdale, en Floride, a été inculpé samedi. Cet ancien militaire aux antécédents psychiatriques avait ouvert le feu, faisant cinq morts et huit blessés.

Au lendemain de la fusillade, qui a fait cinq morts et huit blessés dans l'aéroport international de Fort Lauderdale, en Floride, la justice fédérale a inculpé, samedi 7 janvier, Esteban Santiago, 26 ans. Cet ancien soldat devrait comparaître pour la première fois devant un tribunal lundi.

Esteban Santiago a été inculpé pour infraction à la législation sur les armes et acte de violence commis dans un aéroport, a indiqué dans un communiqué le procureur fédéral Wifredo Ferrer. Ces chefs d'inculpation sont passibles de la peine de mort ou de la réclusion à perpétuité. L'État de Floride pourrait également prononcer des inculpations séparées pour meurtre mais n'a pas encore annoncé sa décision.

L'ancien soldat américain de la Garde nationale de Porto Rico et de l'Alaska avait été décoré de plusieurs médailles, avant d'être déchargé de ses fonctions en août et affecté à la réserve inactive. Déployé en Irak d'avril 2010 à février 2011, il était devenu à son retour "une personne différente", rapporte une de ses tantes sur la chaîne MSNBC.

D'après l'agent spécial George Piro, chargé du bureau du FBI à Miami, le suspect s'est présenté dans un bureau du FBI à Anchorage, en Alaska, en novembre. Son comportement désordonné a conduit les agents à le confier à la police locale,
qui l'a placé dans une clinique pour que son état mental y soit évalué.

Selon un responsable fédéral contacté par Reuters, l'ex-militaire a dit au FBI que son esprit était surveillé par une agence américaine de renseignement, qui l'obligeait à regarder des vidéos de l'organisation État islamique. Les agents du FBI ont ouvert une enquête et conclu qu'il n'avait aucun lien avec des organisations terroristes, précise ce responsable qui a requis l'anonymat.

Un tireur calme et une interpellation sans résistance

Le suspect est arrivé à Fort Lauderdale, vendredi 6 janvier, un peu avant 13 h (18 h GMT) en provenance de l'Alaska, sur un vol en correspondance, ont annoncé les autorités. Il a ensuite sorti un pistolet semi-automatique 9 mm de ses bagages, l'a chargé et a fait feu sur des passagers qui attendaient leurs valises.

"Il tirait sur les gens au hasard", a relaté Mark Lea, un témoin, sur l'antenne de MSNBC, en précisant que le tireur avait une arme de poing et plusieurs chargeurs. "Il n'a rien dit pendant toute la fusillade, il n'a rien crié", a précisé ce dernier. Le suspect n'a, selon lui, pas cherché à fuir. Après avoir épuisé ses munitions, il a posé son arme et s'est laissé interpeller sans combattre. "Aucun policier n'a fait feu", a confirmé le shérif du comté de Broward, Scott Israel, dans une conférence de presse dans l'aéroport.

Le shérif Israel n'a pas indiqué non plus les raisons de cet acte de violence dans un pays où les fusillades sont fréquentes, en raison de la forte dissémination d'armes à feu individuelles. La chaîne CBS a évoqué une dispute impliquant Esteban Santiago lors du vol.

George Piro a assuré qu'aucune hypothèse, dont celle terroriste, n'était écartée. Les huit blessés ont été évacués vers des hôpitaux de la région, selon les autorités.

Les États-Unis et la Floride une nouvelle fois endeuillés

"Ce genre de tragédies s'est produit trop souvent durant les années où j'ai été président", a déploré Barack Obama, vendredi, dans une interview à ABC News, disant avoir "le cœur brisé" en pensant aux familles des victimes. "Je pense que nous saurons d'ici 24 heures exactement comment c'est arrivé et ce qui a motivé cet individu".

"Je suis la situation horrible en Floride", a tweeté le président élu Donald Trump. "Pensées et prières. Faites attention !"

La Floride reste meurtrie par la tuerie perpétrée le 12 juin 2016 dans un club gay d'Orlando, quand un Américain a tué par balles 49 personnes, le pire attentat aux États-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001. Ce massacre avait été revendiqué par l'organisation État islamique.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/01/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Un imam et son assistant tués dans une fusillade à New York

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attaque sur un campus de l'Ohio : l’EI affirme que l’assaillant était un de ses "soldats"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'Américain Dylann Roof déclaré coupable de la tuerie de Charleston

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)