Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

François de Rugy : "Macron ne dit rien sur l'écologie"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François de Rugy : "Je veux une écologie constructive"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Larry Clark, rencontre avec l’enfant terrible du cinéma américain

En savoir plus

FOCUS

Shenzhen, du "made in China" au "created in China"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Xi Jinping ouvre le Forum de Davos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump défie l'Europe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Adama Barrow attend son investiture au Sénégal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweeter or not ? Telle est la question !

En savoir plus

Afrique

Côte d'Ivoire: le président Ouattara limoge ses chefs de l'armée, de la police et de la gendarmerie

© Sia Kambou, AFP | Le président ivoirien Alassane Ouattara.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/01/2017

Au lendemain d'un accord sur l'amélioration des conditions de vie des soldats à l'origine d'une mutinerie, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a limogé, lundi, ses chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police.

C'est un nouveau signal fort que vient d'adresser le président ivoirien, Alassane Ouattara, aux soldats à l'origine d'une mutinerie. Lundi 9 janvier, il a démis de leurs fonctions ses chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police, a annoncé la présidence ivoirienne.

Le président a signé "trois décrets mettant fin aux fonctions du général Soumaïla Bakayoko, en qualité de chef d'état-major général des forces armées de Côte d'Ivoire, du général Gervais Kouakou kouassi, commandant supérieur de la gendarmerie nationale, et du directeur général de la police Bredou M'Bia". Ces chefs sont respectivement remplacés par le général Sékou Touré, nouveau chef d'état-major des forces armées de Côte d'Ivoire, du général Nicolas Kouadio Kouakou pour la gendarmerie et du commissaire Youssouf Kouyaté pour la police.

Daniel Kablan Duncan nommé vice-président

Cette vague de limogeages intervient au lendemain d'un accord conclu entre la présidence ivoirienne et les soldats mutins, qui pendant deux jours ont paralysé Bouaké, deuxième ville du pays et d'autres agglomérations. Ces derniers réclamaient le paiement de primes, des augmentations de salaires, une promotion plus rapide entre les grades et des logements.

Quelques heures avant l'annonce de ces limogeages, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, avait présenté sa démission et celle de son gouvernement. Ce dernier a été nommé mardi 10 janvier, vice-président de Côte d'Ivoire, un poste nouvellement créé par la Constitution promulguée en novembre. Daniel Kablan Duncan est "un grand serviteur de l'Etat", a déclaré Allasane Ouattara devant les députés ivoiriens réunis en session extraordinaire.

Avec AFP

Première publication : 10/01/2017

  • FOOTBALL

    Bousculés par la Côte d'Ivoire, les Bleus concluent 2016 sur un nul

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Côte d'Ivoire : la nouvelle constitution adoptée avec plus de 93 % des suffrages

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    CAN-2017 : l'Algérie et la Côte d'Ivoire héritent de deux "groupes de la mort"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)