Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Incertitudes autour de la politique économique de Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"C'est parti pour le show"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Scénario catastrophe digne d'Holywood

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

REPORTERS

Burundi : à visage caché

En savoir plus

Dakar: pour Peterhansel, Loeb devrait avoir "presque 20 min d'avance"

© AFP | Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb, le 11 janvier 2017 lors du Dakar-2017 au bivouac de Chilecito (Argentine)

CHILECITO (ARGENTINE) (AFP) - 

Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena "devraient presque être en tête avec 20 minutes d'avance" dans le Dakar-2017, a estimé mercredi son coéquipier chez Peugeot et dauphin au général, à 01 min 38 sec, Stéphane Peterhansel.

"Il faut souligner que, depuis le début du rallye, Seb roule vite et Daniel n'a pas fait d'erreur de navigation. Ils devraient presque être en tête avec 20 minutes d'avance s'ils n'avaient pas eu un problème technique (lors de la 4e étape jeudi), a affirmé +Peter+. Je pense que ce sont eux qui, de toute façon, à la régulière, étaient les plus rapides."

Après neuf jours de course, le recordman de victoires dans le mythique rallye-raid (six en moto et six en auto) et le nonuple champion du monde des rallyes, passé au Dakar en 2016, font figure de favoris au général, où ils devancent le 3e, Cyril Despres, de plus de 15 minutes.

"La balle est dans son camp. Il est leader, il est rapide, ils n'ont pas fait d'erreur de navigation, non plus", a poursuivi Peterhansel, à l'issue de la liaison entre Salta et Chilecito (Argentine), qui remplace la 9e étape, annulée mardi après un glissement de terrain qui a coupé la route des concurrents.

- "On s'est perdu" -

"On est là quand même, mais ils méritent largement d'être en tête. Nous, on s'est perdu, on s'est planté mais on n'a pas eu de problème technique."

Concernant les deux prochaines étapes (Chilecito-San Juan et San Juan-Rio Cuarto), "si c'est de la piste purement rallye traditionnelle, façon WRC, on n'a aucune chance face à Seb, a ajouté +Monsieur rallye". Il va sortir le grand jeu et, avec ses neuf titres de champion du monde, on ne va pas pouvoir résister à grand chose. Mais ça ne tient à rien: à peine une crevaison ou une petite erreur de navigation."

© 2017 AFP