Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

EUROPE

L'Italien Antonio Tajani élu président du Parlement européen

© Frederick Florin, AFP | Antonio Tajani, membre du PPE (centre droit), est le nouveau président du Parlement européen.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/01/2017

L'Italien Antonio Tajani, candidat du Parti populaire européen, a été élu mardi soir président du Parlement européen. L'alliance conservatrice occupe désormais les trois plus hautes fonctions européennes.

Il aura fallu quatre rounds. L'Italien Antonio Tajani, candidat du Parti populaire européen (PPE, centre droit), a été élu président du Parlement européen à Strasbourg au quatrième et dernier tour de scrutin, mardi 17 janvier.

Le conservateur, proche de Silvio Berlusconi dont il fut porte-parole, a remporté 351 voix sur les 713 exprimées, a indiqué le chef sortant de cette assemblée, l’Allemand Martin Schulz. Son adversaire de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), le médecin Gianni Pittella, également italien, a récolté quant à lui 282 voix.

"Je serai le président de vous tous"

Élu pour deux ans et demi (un terme renouvelable), soit la moitié de la législature de cinq ans, Antonio Tajani dirigera le seul organe de l'Union européenne directement élu par les citoyens, qui se partage le pouvoir législatif avec le Conseil, représentant pour sa part les États.

"Je serai le président de vous tous. Je respecterai tous les groupes, vous pourrez compter sur ma totale disponibilité", a affirmé Antonio Tajani, qui assurait avant le vote final que son programme serait "celui arrêté par le Parlement".

>> À lire aussi : Parlement européen : une lutte inédite pour la course à la présidence

Âgé de 63 ans, cet ancien journaliste et officier de l'armée de l'air est devenu député européen une première fois en 1994 avant d'être nommé commissaire européen, chargé des Transports, puis de l'Industrie, entre 2008 et 2014. Il est par ailleurs l'un des membres fondateurs du parti de droite libérale Forza Italia.

"Je voudrais dédier ce résultat, cette victoire aux victimes du tremblement de terre qui a frappé mon pays (...). Je voudrais un message très fort de solidarité de ce Parlement envers toutes les victimes du terrorisme, sans oublier ceux qui souffrent en ce moment, qu'il s'agisse de ceux qui sont sans abri ou qui n'ont pas de travail", a plaidé le candidat du PPE.

Les conservateurs en position de force

Lors des trois premiers tours de l'élection, six candidats étaient en lice, mais aucun n'est parvenu à atteindre la majorité absolue nécessaire. Le président du groupe
libéral du Parlement européen (ALDE), le Belge Guy Verhofstadt, avait annoncé dans la journée de mardi qu'il retirait sa candidature à la présidence de l'institution et que sa formation soutiendrait Antonio Tajani.

Avec 217 députés, le PPE est le groupe politique qui possède la plus importante représentation au Parlement européen. L'alliance conservatrice occupe désormais les trois plus hautes fonctions européennes, puisque Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, présidents de la Commission et du Conseil européens, en sont tous deux issus.

Avec AFP

Première publication : 17/01/2017

  • UNION EUROPÉENNE

    Parlement européen : une lutte inédite pour la course à la présidence

    En savoir plus

  • Débat Jean-Claude Juncker / Martin Schulz: "Quel avenir pour l'Europe?"

    Débat Jean-Claude Juncker / Martin Schulz: "Quel avenir pour l'Europe?"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)