Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

SPORT

CAN-2017 : face à la surprenante RD Congo se dresse maintenant le Ghana

© Pierre René-Worms, FMM | Rencontre compliquée en perspective pour la RD Congo face au Ghana des frères Ayew.

Texte par Yann BUXEDA , envoyé spécial France 24 à Libreville.

Dernière modification : 29/01/2017

Convaincante depuis le début de la CAN-2017, la RD Congo affronte le Ghana en quarts de finale de la compétition, dimanche à 17 h. Un adversaire de très haute volée pour les Léopards, qui rêvent de rejoindre le dernier carré.

Depuis que le coup d'envoi de cette CAN-2017 a été donné, il s'agit sans conteste de l'une des attractions du tournoi : match après match, la RD Congo n'en finit plus de surprendre. Les Léopards, qui n'ont pas perdu une seule rencontre depuis le début de la compétition, ont fort logiquement terminé en tête d'un groupe C qui a notamment vu l'élimination de la Côte d'Ivoire.

>> À lire : Junior Kabananga ou la naissance d'un Léopard sur le tard

Troisième de la Coupe d'Afrique équato-guinéenne de 2015, les hommes de Florent Ibenge ont gagné encore en appétit ces deux dernières années, et visent désormais ouvertement le sacre continental. Un doux rêve il y a encore quelques semaines, alors qu'Ibenge hésitait encore sur sa liste des 23 et que les supporters congolais apprenaient que la sélection devrait faire sans l'attaquant star Yannick Bolasie.

À l'heure d'attaquer les quarts de finale, ces inquiétudes ont été balayées. Le technicien franco-congolais a fait ses choix, et ils s'avèrent payants. Symbole du flair d'Ibenge, la sélection sur le tard de Junior Kabananga, dynamiteur de défense et meilleur buteur de la phase de groupes ; une belle réussite qui a porté les Léopards jusqu'au top 8 européen et une confrontation contre les Black Stars du Ghana.

Pour les Black Stars, c'est le sacre ou rien

Et autant dire que rien n'est gagné pour les Congolais. Le Ghana est tout simplement l'une des plus incontestables références sur le continent : une finale perdue aux tirs aux buts en 2015 et un fauteuil réservé depuis cinq éditions dans le cercle très fermé des demi-finalistes de la CAN.

Surtout, Avram Grant peut compter sur un groupe expérimenté et talentueux, mené notamment par les frères Ayew ou le capitaine Asamoah Gyan. Sa sortie sur blessure lors du 3e match de groupe des Black Stars a suscité de l'inquiétude dans le camp ghanéen, mais il semblerait que l'ancien attaquant de Rennes ou encore de Sunderland puisse finalement être aligné.

Gyan ou pas, les Lomalisa et autres Mubele de la RD Congo devront évoluer à leur meilleur niveau s'ils veulent dominer ce Ghana, qui vise pour sa part le sacre continental. Et s'inspirer pourquoi pas de l’Égypte, qui s'est imposé par la plus petite des marges face aux Ghanéens, il y a quelques jours (1-0).

 

Première publication : 29/01/2017

  • FOOTBALL

    CAN-2017 : Junior Kabananga ou la naissance d'un Léopard sur le tard

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    CAN-2017 : l'Ouganda et le Mali éliminés après un triste match nul

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    CAN-2017 : l'Égypte domine le Ghana et valide son billet pour les quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)