Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

Moyen-Orient

Israël : condamnations internationales de la loi en faveur des colonies

© Thomas Coex, AFP | Des colons israéliens s'opposent à l'évacuation de leur colonie "sauvage" à Amona, dans le nord-est de Ramallah, en Cisjordanie, le 1er fevrier 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2017

La loi israélienne adoptée lundi et favorisant l'expropriation de terres palestiniennes a été condamnée mardi par l'ONU et par la France. L'administration de Donald Trump est restée silencieuse.

La nouvelle loi israélienne en faveur des colons viole la législation internationale, a estimé mardi 7 février le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Il a dit regretter "profondément" l'adoption de cette loi, qui permet à Israël de s'approprier de nouvelles terres palestiniennes en Cisjordanie occupée. Elle "est en infraction avec la loi internationale et aura d'importantes conséquences juridiques pour Israël", a-t-il ajouté, alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a prévu de discuter des colonies israéliennes le 15 février.

En revanche, de façon tout à fait inhabituelle, les États-Unis n'ont pas fait de commentaire. "L'administration Trump se gardera de commenter (la loi) avant toute décision de justice", a dit un responsable du département d'État.

Condamnation de la France

Un peu plus tôt dans la journée, c’est le chef de l’État français, François Hollande qui a condamné ce texte. "Cette loi est contraire au droit international", a-t-il lancé lors d'une déclaration conjointe avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, invité à l'Élysée.

"Je veux croire qu'Israël et son gouvernement peuvent revenir sur ce texte et peuvent reculer", a-t-il ajouté, s’alarmant d’une "accélération des colonisations" qui a "encore compliqué la tâche" de ceux qui œuvrent en faveur de la paix.

>> À lire sur France 24 : "Israël : le Parlement vote une loi controversée légalisant les colonies dans les territoires occupés"

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/02/2017

  • ISRAËL

    Israël évacue une colonie emblématique d'Amona mais annonce 3 000 nouveaux logements

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Pour l'administration Trump, l'expansion des colonies israéliennes "n'aide pas" à établir la paix

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Israël : le Parlement vote une loi controversée légalisant les colonies dans les territoires occupés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)